Home » Articles tagués avec 'budget'

Budget 2016

Voici notre commentaire sur le budget communal 2016 :

Ce budget 2016, le premier que la nouvelle majorité propose, est satisfaisant à plus d’un titre. Il permettra, lentement mais sûrement, de poursuivre le développement de Lessines et de chacun de ses villages.

Tout d’abord, il a été établi en concertation, avec sérieux, en analysant minutieusement chaque poste. Les dépenses superflues ont été supprimées. Le but est évidemment d’avoir un budget qui soit le plus proche possible de la réalité, ce que nous avions si souvent demandé précédemment.
Ensuite, ce budget réalise notre promesse de soutenir l’associatif, une priorité pour notre groupe, en augmentant les subsides. Le réinvestissement dans l’associatif n’est d’ailleurs pas que budgétaire : ainsi, un conseil consultatif de l’associatif est né il y a quelques semaines, avec beaucoup de succès. Rappelons que les associations, qu’elles soient sportives, culturelles, pour les jeunes…, sont le moteur d’une ville!

A l’extraordinaire, nous avons décidé de n’indiquer que les projets réalisables en 2016, afin que le budget ne ressemble pas à un catalogue de bonnes intentions jamais réalisées… Nous avons bien entendu respecté les moyens financiers à notre disposition en tenant compte des dispositions légales en matière de pouvoir d’emprunt.

Nous mettrons tout en œuvre pour continuer de dynamiser notre ville au travers d’outils de concertation ou de communication afin d’être au plus proche des citoyens.

Enfin, en ce qui concerne le service travaux, certains dossiers prévus pour 2016 sont d’ores et déjà à l’étude, afin d’être réalisés au plus vite. Si d’autres projets peuvent se faire, nous recourrons aux modifications budgétaires.

Pour terminer, nous tenons à remercier l’ensemble du personnel communal pour le travail effectué lors de l’élaboration de ce budget.

 

DSCN8524Pour le groupe OSER cdH,

Cindy GHISLAIN

Revue de presse : « La Dernière Heure » samedi 20 décembre 2014

revue de presse déc 2014 2_NEW revue de presse déc 2014 1_NEW

Budget communal 2015

Commentaire sur le budget 2015

Si vous présentez aujourd’hui un budget en boni à l’ordinaire, alors que celui de 2014 était en léger déficit, c’est essentiellement pour répondre aux impératifs de maîtrise des coûts et de rigueur budgétaire que vous impose la Région Wallonne.

Ceci se traduit effectivement par une diminution des frais de fonctionnement pour lesquels les services ont été invités à faire les restrictions nécessaires mais dépassée par une augmentation de 11% des coûts du personnel. Les recettes générées par la fiscalité à charge des Lessinois augmentent, elles, de 375.000 €. Enfin, vous augmentez la subvention de 25.000€ pour l’agence de développement local qui aurait dû voir le jour depuis des années et dont l’entrée en fonction coïncide avec une période peu propice à la relance commerciale dans un centre-ville voué aux grands travaux, certes nécessaires, mais dont les prémices sont tombées comme une catastrophe en pleine activité commerciale juste avant les fêtes de fin d’année. Comme « hasard » du calendrier, on aurait pu épargner cela au commerce lessinois…

Que dire enfin du soutien à l’associatif lessinois ? Rappelez-vous, au nom des économies à réaliser, vous aviez sacrifié la moitié de la dotation aux associations lessinoises. Pourtant, ce sont elles aussi qui sont porteuses de projet, parfois même avant que le « politique » ne vienne prendre leur relais. Et là que constate-t-on ? Une disparité inégalitaire dans leur traitement, certaines retrouvant une subsidiation qu’elles n’avaient jamais espérée tandis que les autres restent exsangues. Nous, responsables politiques, nous devons admettre que la vitalité d’une région ne se mesure pas uniquement à ses facteurs politiques et économiques mais aussi à la capacité qu’ont ses habitants à s’unir et défendre des projets collectifs.

Pour l’extraordinaire, qui doit traduire les grands projets du politique, nous n’y voyons essentiellement que le report des engagements déjà prévus en 2014 et les années précédentes. Vous le commentez vous-mêmes mais curieusement dans l’extrait de la délibération de cette séance, vous osez parler d’une « politique volontariste de relance préconisée par le Collège ». Si c’est à l’image des logements prévus depuis 20 ans sur le site de l’école de Madame Levent et qu’on a finalement rasée après avoir dépensé des sommes qui donnent le tournis en frais d’architecte…ou encore le bâtiment des Carrières Unies acquis à prix d’or par la même majorité qu’aujourd’hui et pour lequel vous aviez prévu de consacrer 4 fois encore le montant du prix d’achat en aménagements divers ; maintenant on abandonne le projet mais une fois encore les notes d’architecte sont à payer….ou encore Amphabell un dossier qui s’enlise depuis ….8 ans, c’est-à-dire depuis que vous avez repris le dossier… Soyons clairs, il est temps d’arrêter des études pour du « vent ».

Voyez le Plan de mobilité. Il a coûté une fortune et a mené à quoi ……sinon à des impasses comme le tunnel routier sous la Place de la gare. C’est une vision globale que requiert une vraie politique.

Enfin, nous attendons encore depuis des années un inventaire du matériel du service Travaux de la part de l’échevin. A chaque conseil, nous lui rappelons…en vain.

Pour terminer, nous voudrions souligner la qualité du personnel des finances et le remercier pour le travail réalisé mais nous ne pourrons adhérer à votre politique de léthargie qui se gausse de projets sans cesse retardés, annulés ou tout simplement rasés.

Notre groupe s’abstiendra donc tant à l’ordinaire qu’à l’extraordinaire.

Oger BRASSART, chef de groupe OSER cdH

Capture d’écran 2013-10-18 à 09.15.22

 

Budget 2013 du CPAS : 2e modification budgétaire

Lors du conseil communal du jeudi 26 septembre, la 2e modification du budget du CPAS était soumise au vote des conseillers.

Voici l’intervention de notre conseillère, Cindy Ghislain :

« Ce que nous craignions depuis la présentation du budget 2013 du CPAS est malheureusement arrivé : il faut augmenter la subvention communale de 52 892,03€, suite à l’augmentation importante des dépenses de la cuisine centrale et à l’augmentation du nombre de bénéficiaires du revenu d’intégration.

Il faudra être particulièrement vigilant pour ce dernier trimestre, ainsi que lors de l’élaboration du budget 2014.

Comme nos conseillers de l’action sociale, nous nous abstiendrons sur cette modification budgétaire. »

Modification budgétaire n°2 du budget communal

Voici l’intervention de notre chef de groupe, Olivier Huysman, à propos de la 2e modification budgétaire, effectuée lors du conseil communal du jeudi 26 septembre :

« Je commencerai par la lecture de la conclusion de notre commentaire sur le budget ordinaire 2013…

‘En conclusion, pour parvenir à maintenir un déficit de près de 400.000€, vous faites des estimations de dépenses trop faibles…Le budget ordinaire tel que vous nous le proposez n’est absolument pas crédible’.

7 mois plus tard et 2 modifications budgétaires, quel constat les Lessinois doivent-ils tirer… ?

Que le déficit de 400.000€ à l’ordinaire passe à plus de 800.000€. Que le bénéfice du budget extraordinaire a diminué de près de 4 millions d’euros… !

Vous aviez prédit une diminution des dépenses pour le service incendie de 80000€. Vos en rajoutez 13000€ lors de cette MB…

Les intérêts moratoires subissent une augmentation de 100.000€…Notre commune serait-elle mauvaise payeuse auprès de ses fournisseurs… ?

Le fonds de réserve extraordinaire passera de près de 8.000.000€ au 01/01/13 à moins de 3.700.000€ en 1 an…A ce rythme, nous allons bientôt devoir compter le moindre denier dépensé… ! »

En conclusion, notre groupe avait raison de dénoncer vos prévisions trop légères en janvier dernier. Vous en donnez encore la preuve aux Lessinois aujourd’hui. Nous voterons dès lors comme lors du vote du budget initial à savoir contre au budget ordinaire et pour au budget extraordinaire. »

Comptes communaux de l’exercice 2012

Voici l’intervention de notre chef de groupe lors de l’examen des comptes communaux 2012 :

« Tout d’abord, notre groupe tient à remercier l’ensemble du personnel qui a effectué la réalisation de ces comptes.

Nous nous intéresserons dans un premier temps aux comptes à l’ordinaire.

 

Commençons par analyser, en particulier, les dépenses de fonctionnement.

 

Dans le passé, nous avons constaté que ces frais augmentaient de 4,65% entre 2009 et 2010 et de 3,4% entre 2010 et 2011, ce qui correspond au coût de la vie et à l’indexation. Par contre, l’augmentation, entre 2011 et 2012, est de 8,5% ! Pouvez-vous nous justifier cette importante hausse?

En y regardant de plus près, nous pouvons y déceler certaines anomalies que nous voudrions mettre en exergue :

-          Carburant (nous ne parlons pas ici de chauffage ) = une augmentation de 26 000€ :25% d’augmentation en une seule année! En regardant sur le site du ministère de l’économie, nous constatons que le prix moyen du diesel en 2011 est de 1.4405 et en 2012 de 1.5318 = +6.33%, l’augmentation de l’essence est du même ordre. Pourquoi 25% d’augmentation ?

-          Les déchets : une augmentation de 50 000€ : 16% de plus par rapport à 2011

-          Les assurances passent de 108 000 à 137 000€ = plus 26,85% . Une étude n’avait-elle pas été réalisée pour limiter les coûts de ces assurances? Une synergie avec le CPAS dans ce domaine n’était-elle pas effective?

Les frais divers sont en hausse de 15% (702 000€ en 2012, 607 000€ en 2011). Que représentent  tous ces frais divers qui constituent ¼ des frais de fonctionnement? Pensez-vous avoir la maîtrise des dépenses de cette ville ?

 

Pour ce qui est de la dette, elle aussi, augmente, de 7.6% passant de 2.468000 à 2656000€.

Passons, en second lieu, au compte à l’extraordinaire.

Comme lors des comptes précédents, nous déplorons malheureusement que de nombreux travaux budgétés et annoncés à grands cris n’ont pas été effectués… Et ce, dans presque tous les domaines : citons, par exemple:
- patrimoine privé : aménagement de l’ancienne maison communale d’Ogy, des bâtiments de la CUP ou la réparation du hangar à Amphabel : 452 500€ prévus, rien n’a été utilisé.
- administration générale : sur 2 297 100€ budgétés, seuls 110 546,87€ ont été utilisés= 4,8% du budget
- entretien extraordinaire de la voirie et de l’infrastructure : 139 999,95€ utilisés sur 470 000€ prévus.
- communication, voirie et cours d’eau : à peine 5% de 5 852 250€ budgétés ont été utilisés (272 849,34€).
- éducation populaire et arts : 2 775 300€ inscrits au budget, 243 198,95€ employés…; moins de 10%
- logement et urbanisme : ce point, qui est pourtant, selon le PS, une de ses priorités, ne voit qu’une réalisation effective de 5% des travaux prévus (93 909,03€ utilisés sur les 1 757 000€).
Cette liste n’est pas exhaustive et pourrait être bien plus longue. En tout état de cause, elle trahit le NON travail d’une majorité sans ambition qui malheureusement a été reconduite pour 6 ans. Certes, établir un budget n’est pas chose aisée…Ce sont des prévisions mais quand on atteint à peine 5% du budget initial, cela flaire le « mensonge »,  à tout le moins la duperie…

Nous supposons que vous allez reporter la responsabilité sur vos prédécesseurs… Mais, Monsieur le Bourgmestre, la plupart de vos prédécesseurs vous entourent et vous assistent et, de plus, vous souteniez cette majorité.

Le groupe OSER cdH restera vigilant afin d’informer la population de la manière la plus juste de votre « non-politique ».

 

Notre groupe s’abstiendra donc sur ces comptes, tant à l’ordinaire qu’à l’extraordinaire. »

Budget 2013 du CPAS

Les budgets ordinaire et extraordinaire 2013 du CPAS ont été votés lors du conseil communal du jeudi 28 mars. Notre conseillère Cindy Ghislain est intervenue au nom de notre groupe :

« Avant tout, notre groupe remercie le personnel du CPAS pour le travail effectué, en particulier la secrétaire et le receveur.

Le budget du CPAS se monte, pour 2013, à 12 319 662,36€, avec une intervention communale de 2 543 617,44€ (4% en plus par rapport à 2012). Déjà, il apparaît que la subvention communale ne sera pas suffisante… Il suffit d’observer les problèmes économiques croissants pour savoir que, certainement, ce budget ne sera malheureusement pas suffisant.

Passons en revue le budget ordinaire tout d’abord.

Nous constatons que les dépenses sont en augmentation : le personnel (+1,91%, 6 617 550,24€), les frais de fonctionnement (1 202 457,58€, +1,74%) et la dette (18 203,17e, +6,28%), à l’exception des frais de transferts (3 373 859,22€, -0,6%).

Au niveau des recettes, les prestations augmentent (2 255 611,30€, +4,63%), de même que les transferts (+3,24%, 9 143 651,74€). La dette, elle, est en baisse de 2,64%.

Attention, enfin, au fonds de réserve ordinaire, qui diminue fortement…

Etudions à présent de plus près le budget extraordinaire…

Les projets proposés sont, pour la plupart, un report de projets évoqués les années précédentes. Citons, par exemple, la remise en état des abords du CPAS ou la mise en conformité des portes extérieures et intérieures… Si tous ces achats ou travaux sont certainement bien nécessaires, nous ne pouvons que regretter le manque d’audace de ce budget extraordinaire. Où est le changement promis ? Pourquoi ne pas initier, les prochaines années, un nouveau service dont notre population a grandement besoin, comme une épicerie sociale ?

Attention également à ne pas « dilapider » le patrimoine du CPAS : des terres agricoles seront vendues pour 225 000€ ! A force de vendre des terrains chaque année, nous pourrions, d’ici une échéance plus ou moins proche, nous retrouver sans rien…

 

C’est pour toutes ces raisons et à cause des choix politiques que nous n’approuvons pas dans leur totalité que, à l’instar de nos conseillers de l’action sociale, nous nous abstiendrons pour les budgets ordinaire et extraordinaire du CPAS.

 

Pour le groupe OSER cdH,

Cindy Ghislain »

 

Interventions sur le budget 2013

Outre la note lue par notre chef de groupe, Olivier Huysman, voici deux autres interventions de nos conseillers sur le budget :

1. Remarque d’Oger Brassart

En votant le premier budget de la mandature, nous nous attendions bien évidemment à recevoir votre déclaration de politique générale, celle qui va vous engager pour les 6 années à venir et surtout celle qui va déterminer l’avenir de tous les Lessinois.

Sans doute pourriez-vous prétexter que dans l’urgence il ne vous a pas été possible de la concocter. Mais quelle urgence ? Vous avez reconduit la même majorité que la précédente et vous connaissiez donc à la fois l’état des finances communales et à la fois vos projets communs. Vous aviez donc tout loisir de sortir ce budget plus tôt encore. Il vous a donc fallu un mois de plus pour le sortir SANS votre déclaration de politique générale. Votre nouvel échevin des finances, en réunion préparatoire lundi dernier, s’est targué de « devoir faire des économies dans le personnel afin de mener à bien des projets considérables qui seront réalisés prochainement… ».Nous nous attendions à les voir se dévoiler ces projets considérables…ou alors n’est-ce pas plutôt un triste copier-coller du précédent : achèvement de la salle de sports, ouverture de la crèche, réalisation de logements sociaux, aménagement du centre-ville, des refrains bien connus, trop bien connus ?

Oger Brassart

 

2. Remarque de Cindy Ghislain  

 

Les 4% d’augmentation prévus pour la subvention au CPAS me semblent bien irréalistes, au vu de la situation économique actuelle…  Ces 4% ne couvriront (et encore…) que l’indexation des salaires… Aucun nouveau projet à vocation sociale (maintes fois évoqué depuis plusieurs années…) n’est donc prévu, je suppose…

 

De plus, je tiens à vous rappeler que le budget du CPAS doit être voté AVANT le budget communal.

Circulaire relative à l’élaboration des budgets des communes et des CPAS de la Région VVallonne à l’exception des communes et des CPAS relevant des communes de la Communauté Germanophone pour l’année 2013 :

Attendu que le budget du Centre détermine le montant de l’intervention communale, il est souhaitable que le Centre prenne toute disposition utile pour soumettre son budget à l’approbation du Conseil communal avant la fixation de ce dernier de son propre budget.

 

Pourquoi le budget du CPAS n’est-il donc pas voté avant celui de la commune ?

 

 

Notre commentaire sur le budget 2013

Voici le commentaire sur les budgets ordinaire et extraordinaire 2013, lu par notre chef de groupe, Olivier Huysman :

« Un budget représente la traduction d’une politique, ici de votre politique. Cependant, et nous venons d’en parler, vous ne nous avez pas encore fourni votre déclaration de politique communale pour la législature.

Nous examinerons donc ce budget sans savoir comment il s’implique dans votre politique pour cette législature.

Vous nous présentez un budget en déficit de près de 400.000 € à l’ordinaire. C’est beaucoup.

Et pourtant, si nous comparons en pourcentage les dépenses initialement prévues pour 2012 et pour 2013, les dépenses de personnel diminuent (de 38,45 à 38,30), les dépenses de fonctionnement diminuent (de 15,61 à 15,38). Les dépenses de transfert restent pratiquement égales.

Alors où sont les modifications ?

Dans l’augmentation des dépenses liées à la dette (de 14,4 % à 15,26 %). Et cela ne va pas s’arranger. En effet pour financer tous les travaux extraordinaires vous prévoyez plus de 10 millions de nouveaux emprunts.

Vous devrez donc prévoir ces remboursements. Encore diminuer les frais de personnel ou de fonctionnement nous semble difficile. Vous devrez donc augmenter les taxes. Vous le faites déjà un peu en 2013 en doublant les recettes attendues des raccordements à l’égoût, les frais demandés pour les actes administratifs, une taxe sur les taxis,  mais tout cela sera insuffisant.

Nous nous attendons donc à ce que l’année prochaine les taxes et vraisemblablement les précomptes augmentent. Afin de protéger le porte-feuille des citoyens, une piste serait de taxer les entreprises qui viennent déposer des terres de remblai dans nos carrières.

Votre budget extraordinaire.

Nous retrouvons dans ce budget extraordinaire beaucoup de choses dont nous avions parlé avant les élections, lorsque nous avions discuté de nos « programmes » respectifs, et nous en sommes heureux pour tous les Lessinois. Il en est ainsi de l’agence de développement local, du rachat de certains terrains pour construire des logements, de la revitalisation du centre ville et de la rénovation urbaine, de la climatisation pour le personnel du centre administratif, ..

Aussi, nous voterons le budget extraordinaire.

Nous voulons cependant attirer votre attention sur certains postes, car, comme dit, il faut dépenser à bon escient.

Il est ainsi difficile de faire admettre un achat des CUP pour 260.000 € et puis des aménagements pour 425 .000 €. Était-ce un bon achat, faut-il le garder ?

Prévoir 236.750 € pour aménager un bâtiment à Papignies et y transférer l’école alors qu’actuellement la location est de 2 400 € par an, est-ce bien judicieux ?

Par contre ne prévoir que 25.000 € pour l’entretien des cours d’eau non navigables au lieu des 80.000 qui étaient demandés en 2012 nous semble trop peu. A moins que les risques d’inondation ne soient fortement diminués cette année ?

Nous espérons aussi recevoir des plans globaux, pluriannuels, concernant l’informatisation des services et la mise à disposition des citoyens de facilités via internet, comme l’impression de documents, la mise en place d’un système d’informations sur les travaux, ..

Nous aimerions aussi recevoir un décompte complet et régulièrement mis à jour des investissements totaux du centre sportif, y compris électricité, parking, éclairage, …

 

En ce qui concerne le budget ordinaire.

Nous voterons contre car il n’est pas réaliste.

Quelques exemples.

Le service des pompiers. Vous prévoyez des recettes supplémentaires dans les contributions des autres communes pour les frais des services incendie et ambulance. En 2012, lors d’une modification budgétaire vous avez dû diminuer ces recettes. Ici vous budgétez une augmentation de 40.000 € (plus de 20 % d’augmentation). En même temps, toujours par rapport au budget 2012 adapté, vous diminuez les prévisions de dépenses de 10 % càd de 80.000 €. N’y a-t-il pas une erreur ? Comment prévoir plus d’interventions et  diminuer notamment les indemnités du personnel ?

Vous devez prévoir du personnel pour la crèche et pour l’agence locale de développement. Pour ne pas augmenter les frais de personnel, vous supprimez du personnel au niveau enseignement, au niveau notamment des garderies. C’est votre choix politique. Est-ce correct ? Est-ce là qu’il fallait diminuer le service à la population ?

En ce qui concerne les transferts, l’année passée, pour la piscine et pour la coupole, après modification budgétaire revoyant le montant à la hausse, 490.000 € étaient prévus. Le centre sportif vient de démarrer et pour toute l’année, piscine et centre sportif une somme de 500.000 € est prévue. Ce sera insuffisant, d’autant plus que maintenant les clubs – ce que nous approuvons- ne paieront plus de location.

Enfin en ce qui concerne le CPAS, toutes les communes le disent, le nombre de personnes en difficulté croît et avec les mesures prises par le gouvernement, cette augmentation sera importante. Ne prévoir que 4 % d’augmentation, déjà en grande partie nécessaire pour l’indexation des salaires, ne tient pas la route et vous le savez.

Enfin la quote-part communale de fonctionnement dans la zone de police n’augmente que de 2 % (à peine l’indexation des salaires). Est-ce ainsi que vous tenez vos engagements concernant la sécurité ?

 

 

 

En conclusion, pour parvenir à maintenir un déficit de près de 400.000 €, vous faites des estimations de dépenses trop faibles … qui devront être corrigées via des modifications budgétaires.

Le budget ordinaire tel que vous nous le proposez n’est absolument pas crédible.

Nous voterons donc pour votre budget extraordinaire, qui correspond à nos choix politiques, et contre votre budget ordinaire, qui nous paraît trop peu réaliste. « 

Budget 2012 du CPAS

Lors du conseil communal du 23 février, notre conseiller Philippe Moons est intervenu au sujet du budget du CPAS :

« Le budget du CPAS de Lessines a retenu toute l’attention du groupe OSER. Vu la présentation de ce budget en même temps que le budget communal, mes commentaires seront brefs!

Une fois de plus, ce budget nous est présenté en retard, fin février. « Bien sûr, me direz-vous, la circulaire du Service Public de Wallonie ne date que d’octobre 2011! ». Ce qui n’ a pas empêché certaines communes d’avoir déjà voté ce budget!

En outre, la circulaire dit ceci : « Attendu que le budget du Centre détermine le montant de l’intervention communale, il est souhaitable que le Centre prenne toute disposition utile pour soumettre son budget à l’approbation du Conseil Communal avant la fixation par ce dernier de son propre budget. » (Circulaire SPW)

Passer un budget au premier point et l’autre au 3e point du même Conseil Communal, n’est-ce pas respecter la lettre de la loi en faisant peu de cas de son esprit? Je vous laisse juge…

Je constate que l’intervention communale se monte à 2 445 786€ (+2%), ce qui représente 133€ par habitant. Peut mieux faire!!

Je ne rentrerai pas dans les détails de vos jolis camemberts, mais force est de constater qu’à certains moments, on se serait cru à la présentation d’un compte plutôt qu’à celle d’un budget!

Je regrette qu’au chapitre Dépenses de personnel (53,56% du budget) vous indiquiez une subsidiation  de 395 000€. De même qu’au chapitre Transferts, je note une subsidiation de 334 000€. Selon moi, ces chiffres devraient se trouver en Recettes!

Au niveau du RIS, je lis une augmentation de 61,5% depuis le début de la mandature (198 en octobre 2007 et 322 en 2011), mais seulement 158 RIS en décembre 2011. Loin de moi de minimiser cette problématique, mais ce paragraphe manque de clarté.

Je suis très heureux du succès du Solidacar (le bébé de la mandature précédente ;-) ) : 20 567 km parcourus en 2010 et 39 116 km en 2011.

Au service extraordinaire, je dirais : « Rien d’extraordinaire! ». Remplacement de la chaudière de l’ILA de la rue Magritte suite aux inondations de novembre 2010 (5 403€): intervention de l’assurance? Evolution des travaux?

Pointeuse du centre administratif (3000€); nous l’espérons plus performante que celle de la Résidence Magritte!

Les travaux à réaliser aux abords de la Résidence nécessitent une étude préalable dont le coût est de 35 000€ (la démolition de l’ancien centre administratif est-elle toujours d’actualité?). 100 000e ont été prévus pour le remplacement des portes extérieures de la Maison de Repos ainsi que de certaines portes intérieures afin de répondre  aux nouvelles normes en matière d’évacuation. A ce propos, un exercice planifié ne devrait-il pas être programmé avec Monsieur le Commandant des Pompiers?

Monsieur le Président, lorsque vous avez présenté dans la presse locale et régionale votre bilan de six années de présidence, j’ai constaté, à mon grand regret, que plusieurs chantiers initiés lors de la mandature précédente ne sont pas encore finalisés (ILA rue Magritte, logement d’urgence).

J’espère que la réorganisation du service social apportera un supplément de qualité. Dans ce cadre, en tant que professionnel de la santé, la suppression de la carte verte me laisse perplexe…

Pour terminer, lors de cette présentation, Monsieur le Directeur a évoqué un projet de « Cantou » (aile réservée aux personnes âgées désorientées). Dans les rapports présentés ce jour, je n’en trouve pas d’implications budgétaires.

Le groupe OSER votera abstention, tant à l’ordinaire qu’à l’extraordinaire, comme l’ont fait ses conseillers CPAS. »