Les budgets ordinaire et extraordinaire 2013 du CPAS ont été votés lors du conseil communal du jeudi 28 mars. Notre conseillère Cindy Ghislain est intervenue au nom de notre groupe :

“Avant tout, notre groupe remercie le personnel du CPAS pour le travail effectué, en particulier la secrétaire et le receveur.

Le budget du CPAS se monte, pour 2013, à 12 319 662,36€, avec une intervention communale de 2 543 617,44€ (4% en plus par rapport à 2012). Déjà, il apparaît que la subvention communale ne sera pas suffisante… Il suffit d’observer les problèmes économiques croissants pour savoir que, certainement, ce budget ne sera malheureusement pas suffisant.

Passons en revue le budget ordinaire tout d’abord.

Nous constatons que les dépenses sont en augmentation : le personnel (+1,91%, 6 617 550,24€), les frais de fonctionnement (1 202 457,58€, +1,74%) et la dette (18 203,17e, +6,28%), à l’exception des frais de transferts (3 373 859,22€, -0,6%).

Au niveau des recettes, les prestations augmentent (2 255 611,30€, +4,63%), de même que les transferts (+3,24%, 9 143 651,74€). La dette, elle, est en baisse de 2,64%.

Attention, enfin, au fonds de réserve ordinaire, qui diminue fortement…

Etudions à présent de plus près le budget extraordinaire…

Les projets proposés sont, pour la plupart, un report de projets évoqués les années précédentes. Citons, par exemple, la remise en état des abords du CPAS ou la mise en conformité des portes extérieures et intérieures… Si tous ces achats ou travaux sont certainement bien nécessaires, nous ne pouvons que regretter le manque d’audace de ce budget extraordinaire. Où est le changement promis ? Pourquoi ne pas initier, les prochaines années, un nouveau service dont notre population a grandement besoin, comme une épicerie sociale ?

Attention également à ne pas « dilapider » le patrimoine du CPAS : des terres agricoles seront vendues pour 225 000€ ! A force de vendre des terrains chaque année, nous pourrions, d’ici une échéance plus ou moins proche, nous retrouver sans rien…

 

C’est pour toutes ces raisons et à cause des choix politiques que nous n’approuvons pas dans leur totalité que, à l’instar de nos conseillers de l’action sociale, nous nous abstiendrons pour les budgets ordinaire et extraordinaire du CPAS.

 

Pour le groupe OSER cdH,

Cindy Ghislain”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *