Notre commentaire sur le budget 2013

Voici le commentaire sur les budgets ordinaire et extraordinaire 2013, lu par notre chef de groupe, Olivier Huysman :

“Un budget représente la traduction d’une politique, ici de votre politique. Cependant, et nous venons d’en parler, vous ne nous avez pas encore fourni votre déclaration de politique communale pour la législature.

Nous examinerons donc ce budget sans savoir comment il s’implique dans votre politique pour cette législature.

Vous nous présentez un budget en déficit de près de 400.000 € à l’ordinaire. C’est beaucoup.

Et pourtant, si nous comparons en pourcentage les dépenses initialement prévues pour 2012 et pour 2013, les dépenses de personnel diminuent (de 38,45 à 38,30), les dépenses de fonctionnement diminuent (de 15,61 à 15,38). Les dépenses de transfert restent pratiquement égales.

Alors où sont les modifications ?

Dans l’augmentation des dépenses liées à la dette (de 14,4 % à 15,26 %). Et cela ne va pas s’arranger. En effet pour financer tous les travaux extraordinaires vous prévoyez plus de 10 millions de nouveaux emprunts.

Vous devrez donc prévoir ces remboursements. Encore diminuer les frais de personnel ou de fonctionnement nous semble difficile. Vous devrez donc augmenter les taxes. Vous le faites déjà un peu en 2013 en doublant les recettes attendues des raccordements à l’égoût, les frais demandés pour les actes administratifs, une taxe sur les taxis,  mais tout cela sera insuffisant.

Nous nous attendons donc à ce que l’année prochaine les taxes et vraisemblablement les précomptes augmentent. Afin de protéger le porte-feuille des citoyens, une piste serait de taxer les entreprises qui viennent déposer des terres de remblai dans nos carrières.

Votre budget extraordinaire.

Nous retrouvons dans ce budget extraordinaire beaucoup de choses dont nous avions parlé avant les élections, lorsque nous avions discuté de nos « programmes » respectifs, et nous en sommes heureux pour tous les Lessinois. Il en est ainsi de l’agence de développement local, du rachat de certains terrains pour construire des logements, de la revitalisation du centre ville et de la rénovation urbaine, de la climatisation pour le personnel du centre administratif, ..

Aussi, nous voterons le budget extraordinaire.

Nous voulons cependant attirer votre attention sur certains postes, car, comme dit, il faut dépenser à bon escient.

Il est ainsi difficile de faire admettre un achat des CUP pour 260.000 € et puis des aménagements pour 425 .000 €. Était-ce un bon achat, faut-il le garder ?

Prévoir 236.750 € pour aménager un bâtiment à Papignies et y transférer l’école alors qu’actuellement la location est de 2 400 € par an, est-ce bien judicieux ?

Par contre ne prévoir que 25.000 € pour l’entretien des cours d’eau non navigables au lieu des 80.000 qui étaient demandés en 2012 nous semble trop peu. A moins que les risques d’inondation ne soient fortement diminués cette année ?

Nous espérons aussi recevoir des plans globaux, pluriannuels, concernant l’informatisation des services et la mise à disposition des citoyens de facilités via internet, comme l’impression de documents, la mise en place d’un système d’informations sur les travaux, ..

Nous aimerions aussi recevoir un décompte complet et régulièrement mis à jour des investissements totaux du centre sportif, y compris électricité, parking, éclairage, …

 

En ce qui concerne le budget ordinaire.

Nous voterons contre car il n’est pas réaliste.

Quelques exemples.

Le service des pompiers. Vous prévoyez des recettes supplémentaires dans les contributions des autres communes pour les frais des services incendie et ambulance. En 2012, lors d’une modification budgétaire vous avez dû diminuer ces recettes. Ici vous budgétez une augmentation de 40.000 € (plus de 20 % d’augmentation). En même temps, toujours par rapport au budget 2012 adapté, vous diminuez les prévisions de dépenses de 10 % càd de 80.000 €. N’y a-t-il pas une erreur ? Comment prévoir plus d’interventions et  diminuer notamment les indemnités du personnel ?

Vous devez prévoir du personnel pour la crèche et pour l’agence locale de développement. Pour ne pas augmenter les frais de personnel, vous supprimez du personnel au niveau enseignement, au niveau notamment des garderies. C’est votre choix politique. Est-ce correct ? Est-ce là qu’il fallait diminuer le service à la population ?

En ce qui concerne les transferts, l’année passée, pour la piscine et pour la coupole, après modification budgétaire revoyant le montant à la hausse, 490.000 € étaient prévus. Le centre sportif vient de démarrer et pour toute l’année, piscine et centre sportif une somme de 500.000 € est prévue. Ce sera insuffisant, d’autant plus que maintenant les clubs – ce que nous approuvons- ne paieront plus de location.

Enfin en ce qui concerne le CPAS, toutes les communes le disent, le nombre de personnes en difficulté croît et avec les mesures prises par le gouvernement, cette augmentation sera importante. Ne prévoir que 4 % d’augmentation, déjà en grande partie nécessaire pour l’indexation des salaires, ne tient pas la route et vous le savez.

Enfin la quote-part communale de fonctionnement dans la zone de police n’augmente que de 2 % (à peine l’indexation des salaires). Est-ce ainsi que vous tenez vos engagements concernant la sécurité ?

 

 

 

En conclusion, pour parvenir à maintenir un déficit de près de 400.000 €, vous faites des estimations de dépenses trop faibles … qui devront être corrigées via des modifications budgétaires.

Le budget ordinaire tel que vous nous le proposez n’est absolument pas crédible.

Nous voterons donc pour votre budget extraordinaire, qui correspond à nos choix politiques, et contre votre budget ordinaire, qui nous paraît trop peu réaliste. “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *