Budget communal 2012

Voici l’intervention d’Oger Brassart lors du conseil communal du jeudi 23 février 2012, au nom de notre groupe:

“Tout d’abord : bravo.

En 6 ans de temps, vous n’êtes jamais parvenus à nous présenter un budget à temps…et c’est encore le cas cette dernière fois. Et après ce long accouchement, vous avez réussi à nous donner un budget en déficit  ..

Pas beaucoup direz-vous, peut-être, mais quand même d’ à peu près 30.000 €…

Encore bravo!

Et tout cela pour nous fournir un budget insipide, incolore, inodore…  Il n’y a pas de mots pour traduire le peu de travail du « politique », de suivi des dossiers, de concertation avec les Lessinois.

Voici  5 ans que vous nous endormez. Et  pourtant nous avions cru à votre bonne volonté en début de mandature. Votre catalogue était pavé de bonnes intentions ; nous y avions adhéré et au bout de votre législature qu’avez-vous fait?   … Vraiment pas grand-chose.

Pour parvenir à ce « faible » déficit,  une fois encore, vous faites des estimations de dépenses hasardeuses … qui devront être corrigées via des modifications budgétaires .

Et pourtant, par rapport au budget présenté il y a 1 an, vos recettes dues aux divers impôts et redevances  augmentent de presque 500.000€ ; au niveau de l’ensemble des recettes, ce sont plus de 700.000€ supplémentaires.

Pour ne pas exagérer le déficit,  certaines dépenses ou frais ont été diminués, pour nous beaucoup trop. Exemple : l’éclairage public : 150.000€ budgétés pour 2012 contre 180.000 €  prévus en 2011. Mais nous savons tous que le prix de l’électricité diminue, à moins que ce ne soit dû aux économies engendrées par le non remplacement des luminaires qui ne fonctionnent pas durant de longs mois.  Et ce n’est qu’au prix de suppressions de dernière minute que vous parvenez fictivement à ne pas aggraver le déficit.

En conclusion , le budget que vous nous proposez au niveau de l’ordinaire nous semble peu crédible et non maîtrisé. Par rapport aux comptes 2010, en 2 ans, il augmente de 17 % !!

Si on compare le budget présenté il y a 1 an et celui-ci, l’augmentation la plus importante porte sur les frais de fonctionnement, plus 13 %. Vous ne maîtrisez donc pas votre budget.

Au niveau extraordinaire :

Cette fois, le fonds de réserve extraordinaire fond littéralement de ses 4/5. Des 4,5 millions présumés restants à la clôture du compte 2011, vous en utilisez 3,7 millions. En plus,  la charge de la dette explose en passant de 3 millions fin 2011 à 3,9 millions fin 2012. Presque 25 % d’augmentation. Heureusement nous pouvons compter sur votre rapidité de réalisation des dossiers pour espérer que cette catastrophe n’aura pas lieu. Il est en effet difficile d’augmenter le remboursement des  dettes alors  que le budget est en déficit.

Et toutes  ces dépenses, pour faire quoi ?

Un exemple qui en dit long : A l’avenue de l’Abattoir, 10 logements  ..  on en parle depuis plus de 20 ans. Et après un début des travaux en 2008, ceux-ci ont été arrêtés depuis 3 ans et demi déjà….

Vous ne parvenez en effet  jamais à présenter des coûts correctement estimés et complets.

Ainsi le bâtiment des CUP, coût de son  aménagement:  100.000 € budgétés en 2011, 350.000 € maintenant.

L’entretien des voiries: 609.000 € prévu au budget 2011, 470.000€ au budget 2012. Il est vrai qu’en 2011 vous avez tellement rénové de voiries que les montants peuvent être réduits…..

Parfois  des dépenses qui augmentent mais pas encore assez pour nous. Ainsi l’amélioration des voies non navigables et le curage des fossée. 53.000 € étaient prévus en 2011, 90.000€ en 2012. C’est mieux mais encore largement insuffisant.

Votre leitmotiv était « laissez-nous le temps ». Combien de fois ne l’avez-vous pas dit !

L’heure sera bientôt au bilan, la fin de la législature est proche.  Vos grands travaux, vos grands projets (Amphabel, aménagement de la Grand-rue et revitalisation du commerce, logements sociaux à l’école de Mme Levant, …) tout reste à faire….

Bien sur, vous nous parlerez de la salle de sport qui verra le jour mais à quel prix et bien tardivement. Il en coûtera près de trois fois plus aux Lessinois que la salle prévue sur le site de l’’Athénée ; celle-ci serait en service depuis près de 3 ans et demi, bien avant celle de Flobecq. Sans compter une coupole sportive dont les frais de transfert passent de 10.000  à 27.000 €, plus du double…

Jusqu’au bout, vous avez abusé de la patience et de la confiance des Lessinois,  déçus par votre politique inefficace et votre absence de communication.

Notre groupe Oser s’abstiendra à la fois sur l’ordinaire et sur l’extraordinaire en relevant que dans ce catalogue de bonnes intentions tout ou presque reste à faire.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *