Orientis – zoning d’Ollignies

Voici l’intervention de notre groupe lors du conseil communal du 23 février 2012:

“Notre groupe rappelle son intervention lors du conseil du 27 avril 2010, à savoir que dans un contexte économique difficile (et la situation sociale s’est encore détériorée depuis), il serait inopportun de s’opposer à la création d’emplois. Cependant, le projet qui s’affine tout doucement semble donner largement raison aux détracteurs d’Orientis, à savoir que le nombre d’emplois sera peu important en rapport avec l’emprise sur les terres agricoles et le devenir du village d’Ollignies et ses 1.400 habitants. Mais les revendications qui furent les nôtres voici moins de deux ans ne sont toujours pas rencontrées, à savoir :

  1. La possibilité aux riverains des habitations encerclées par le projet de se voir expropriés pour leur habitation
  2. La garantie de la réalisation de la fin de N 56  Mons-Lessines (via Ath), la connexion de Lessines à la E 429
  3. L’attention aux nuisances sonores
  4. Une solution en rapport avec l’intensité du trafic lourd
  5. Une prise en compte globale pour les éventuelles inondations du village d’Ollignies et non pas quelques travaux sur le site d’Orientis
  6. Une desserte correcte de transports en commun

Ces attentes n’ayant pas été rencontrées, notre groupe Oser émet donc et cette fois unanimement  un avis négatif sur ce nouveau dossier soumis à enquête publique.”

Laurent Quiévreux, conseiller à la CCATM, s’exprime également sur ce sujet, suite à la réunion de la CCATM du 15 février:

“Après un démarrage dans le flou réglementaire, le dossier revient sur la table, renforcé de sa catégorie “DOSSIERS PRIORITAIRES” dans le bien discret plan du Gouvernement Wallon qui cible pourtant des milliers d’hectares wallons.

IDETA a légèrement modifié le dossier et le représente en réunion d’information le 12 novembre 2011 avant de le soumettre pourde bon au Gouvernement Régional.

Ce projet ne s’inscrit pas dans une vue d’ensemble des besoins au niveau de la Région et répond simplement aux attentes et à la demande de l’entreprise Colruyt.
IDETA sacrifie 31 hectares de terre agricole, enlève le gagne-pain de plusieurs agriculteurs de la région et, dans la même foulée, touchera la qualité de vie et le bien-être des Ollignois.

Oser, via ses conseillers communaux et son représentant à la CCATM, avait demandé:
– l’expropriation des habitations qui seront encastrées entre le nouveau Zoning et l’autoroute
– la construction d’un écran anti bruit végétal en cas de non expropriation des habitations
– la construction de bassins d’orage afin de limiter les risques d’inondations
– la construction de la jonction de l’autoroute A8 à Lessines

Que feront IDETA et la majorité actuelle de nos demandes et des demandes des Ollignois?????

Lors de la réunion de la CCATM, le président nous a annoncé que dans la phase une des travaux, la région avait pris en considération les demandes, sauf la construction de l’écran anti bruit et l’expropriation des habitations.
Et qu’un autre projet “ELSA” prévoyait de venir implanter une éolienne sur le coin de la Zone d’expropiation demandée par IDETA.

Pourrait-on intervenir auprès du nouveau ministre de la Région afin d’appuyer nos demandes?”

Enfin, voici un lien vers un article de “Vers l’Avenir”, qui parle de cette éolienne:

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20120223_00121616&utm_source=lavenir&utm_medium=social&utm_content=footer&utm_campaign=send-to-a-friend&utm_term=1C2UI6QP

Un commentaire sur “Orientis – zoning d’Ollignies

  1. Eric says:

    TRES DECU DE NOS POLITIQUES LESSINOISES. Entre des discours, ma foi pris très à la légère parlant de plusieurs centaines de milliers d’euros, d’insecurité, etc… Le point des expropriations “ZONING OLLIGNIES” arrive sur la table du conseil… Les échanges entre personnalités des différents partis commencent, un point très sérieux pour les uns, pour d’autres par contre pris avec un sourire en coin. Car, et oui, tout est fait, tout est arrangé, vous n’avez qu’à signer. Le débat dérange alors un temps mort survient, histoire d’arranger çà hors publique, deux partis quittent la table. Ouf: Reprise; encore cinq petites minutes de dialogues de sourds (mépris, promesses ridicules pour les riverains, mauvaise foi). Les membres du conseil votent à main levée… Je suis dégouté de voir que certaines personnes ne se respectent plus, ne respectent pas leurs souches agricoles, les valeurs que leurs aïeules leurs ont inculquées. Sacrifier le bien-être de familles Ollignoises pour faire un “Bunker”, bref du tape à l’oeil pour les élections communales prochaines!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *