Cayoteu

Dernier jour aujourd’hui du Cayoteu, avec, en point d’orgue, le cortège (départ à 14h).

Pour vous mettre dans l’ambiance, voici les paroles de la chanson “El Cayoteu” :

“Joyeux et libres par la ville,

qu’il fasse beau temps qu’il fasse grincheux,

chaque jour matin et soir défile le gris cortège des cayoteux.

Les uns discutent politique, pour tromper la longueur du chemin,

d’autres commentent les luttes épiques …

entre Lessines, Ath et Enghien,
En ponctuant leurs arguments d’un mot de Cambronne retentissant.
Ref: C’est nous qui sommes les braves cayoteux,
les fiers enfants de la grande pierreuse,
on nous donna pour l’aimer l’enjoleuse,
un coeur ardent et des bras vigoureux,
 j’l’ai dans la peau, j’lui donnerais ma vie amis
chantons la belle du terroir,
 c’est notre orgueil, notre amour, notre espoir,
et c’est aussi, la gloire de Lessines.
Pour être un bon tailleur de pierre,
et taper dur dans nos granits, il faut savoir pinter la bière,
la bonne bière du pays.
Elle nous rend d’humeur joyeuse,
elle dissipe nos chagrins, qu’on nous la serve bien mousseuse,
les verres ne seront jamais trop pleins,
allons amis, plus de soucis, c’est Gambrinus qui règne ici.
On a dit des tailleurs de pierre, qu’ils avaient le coeur aussi froid,
 que les cailloux de leurs carrières, ou que l’airain de nos beffrois.
Ceux qui parlent ainsi de not’race, ne sont sûrement pas de chez nous,
 si on a l’air un peu coriace, on a quand même quequ’chose la dessous,
 qui sait vibrer, qui sait aimer et qui parfois nous fait pleurer.”

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *