Modification budgétaire communale

Notre chef de groupe, Oger Brassart, est intervenu lors du précédent conseil communal au sujet de la modification budgétaire :

“Lors de la présentation de votre budget 2014, nous attirions déjà votre attention sur le peu de cohérence à propos des estimations des consommables. Je cite l’intervention de ma collègue Cindy Ghislain à l’époque :

« Prenez par exemple les postes de frais liés à la fourniture d’électricité, de gaz et d’eau. Parfois, ils augmentent de 12.5% pour le patrimoine privé, parfois de 45% pour les pompiers, parfois de 28% et parfois de 0% comme pour le musée, ou comme pour la bibliothèque ou les bâtiments de promotion sociale. Il faut croire que le prix des fournitures d’énergie varient en fonction des bâtiments et des services « 

Si un budget ne peut être qu’une estimation, gouverner c’est bien évidemment prévoir !

Et que constate-t-on dans cette MB à propos de ces consommations ?

+50 % pour administration générale, tiens donc…..

+75% pour l’Enseignement de promotion sociale  (là même où nous avions constaté qu’aucune augmentation n’était curieusement prévue dans votre budget)

Mais le sommet, c’est pour Coup de Pouce,  avec une augmentation de …..125% !

Nous ne pouvons approuver l’incompétence de l’échevin des finances dans ce véritable yo-yo des estimations budgétaires. De plus, le rapport de la commission budgétaire comporte bien les signatures de la secrétaire et de la receveuse mais PAS de l’échevin. A-t-il réellement participé à l’élaboration de cette MB ?

Toujours à l’ordinaire, nous sommes invités à doubler la participation de la Ville à NoTélé. Seule la majorité est représentée au CA de No Télé par le président de l’USC et par le conseiller Francis Deprijck. Nous ne sommes à priori pas contre cette augmentation mais le Conseil peut-il être, à tout le moins,  éclairé sur la justification du doublement de la « mise » par un de nos deux représentants désignés par la majorité ?

Tout en approuvant bien entendu l’achat des caméras urbaines pour lesquelles nous nous sommes battus pendant des années, nous nous abstiendrons globalement tant à l’ordinaire qu’à l’extraordinaire.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *