L’histoire de nos rues : la place Emile Vandervelde

Place Emile Vandervelde…une Place qui n’a aucun numéro de maison…et pour beaucoup de Lessinois, c’est d’ailleurs la Place de la Gare, même si les habitations sont numérotées dans la Rue René Magritte avec l’ancien Relais du Paon d’Or ou encore l’ancien Café du Bailli (évoquant l’époque du Grand Bailli de Lessines) ou l’ancien Hôtel des Postes-Posterijen.
La Gare récemment restaurée avait été construite il y a précisément 165 ans (en avril 1855), en même temps que la ligne de chemin de fer privée “Dendre et Waes” Ath-Lessines-Alost) ensuite remise à l’Etat. En 1880 s’ouvrait ensuite la ligne Lessines-Renaix puis Lessines-Bassilly-Bruxelles. Fermée au public depuis 2004, elle a fait l’objet d une profonde restauration et la Ville inaugurait la Maison des associations en juin 2018, avec les Fanfares d Ollignies et Ghoy réunies.
En son centre, on peut remarquer la statue de Constantin Brancusi le plus célèbre des sculpteurs roumains, placée dans le cadre du partenariat avec la Maison Culturelle Belgo-Roumaine début des années 2000.
C est là aussi que s’ouvrira prochainement le chantier d’un tout nouveau quartier liant la voie d’eau au chemin du rail par un complexe inédit de logements containers, évoquant le transport par le rail et par les péniches sur la Dendre, ainsi qu’un piétonnier reliant le Chargeur à bateaux. Il s’agit des anciens bureaux des carrières CUP et du célèbre resto Le Magritte, son ancienne salle de concert jazz ou encore de la boxe.
L’Hôtel des Postes a été transformé en centre de consultations médicales à la suite du déménagement de la Poste dans un nouveau Complexe de la Rue César Despretz (futur Hôtel de Police de la Zone des Collines)
Enfin, l’ancien complexe de la RTT, abandonné depuis les années 70, est actuellement en travaux pour faire place à des appartements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *