Home » Articles tagués avec 'subsides'

Revue de presse : visite du Ministre Collin

Voici quelques articles parus dans « Vers l’Avenir » le 22 juillet et « La Dernière Heure » le 24 juillet 2015 :

dh 30mai2015_0001_NEW dh 30mai2015_0003_NEW dh 30mai2015_NEW

Visite du Ministre René Collin à Lessines

Ce lundi 20 juillet, le ministre wallon en charge de l’Agriculture, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité, du Tourisme et des Sports, des infrastructures d’accueil de la petite enfance et délégué à la représentation à la Grande Région, René Collin, était en visite à Lessines et dans notre arrondissement.

Il s’est tout d’abord rendu à Silly pour rencontrer les mandataires de notre arrondissement.

11059864_1080373008647835_4892186858308318493_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, il s’est rendu à Lessines, où il a rencontré le Collège communal et il a annoncé de bonnes nouvelles pour notre Ville!

Nous avons obtenu plusieurs subsides :

- 250 000€ pour l’ASBL Sports et Loisirs à Deux-Acren

- 30 000 € pour la promotion de l’Hôpital Notre-Dame à la Rose

- 5000€ pour les costumes de l’ASBL Fêtes Historiques du Festin (les costumes avaient été endommagés à cause d’actes de vandalisme)

11215783_10205410571438663_510661222665530549_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN6854

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN6853

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le ministre Collin, outre ces subsides, a également fait quelques promesses de subsides : le terrain synthétique de la RES Acren, les abords du complexe sportif, la création d’une agoraspace.

Le Collège a eu l’occasion de lui soumettre plusieurs projets.

Le ministre a terminé sa visite à Lessines par la découverte de quelques salles de l’Hôpital Notre-Dame à la Rose :

DSCN6847

 

 

 

 

 

 

 

 

11707473_10205410575558766_5307297383324766623_n

 

 

 

 

 

 

 

 

11053869_10205410576078779_390596365144423053_n

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN6845

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN6848

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN6859

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

René Collin est alors parti pour sa dernière étape dans notre arrondissement, Le Roeulx.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Subsides pour les associations

Des subsides pour deux associations ont été votés lors du dernier conseil communal. Notre conseillère Cindy Ghislain est intervenue :  »

27. Octroi de subsides à diverses associations.  Décision.

Notre groupe votera évidemment pour l’octroi de ces subsides. Nous déplorons, une fois de plus, la diminution du subside accordé à Lessines Inter. « Ma Radio » fait pourtant un travail remarquable de communication, y compris en diffusant nombre d’informations communales (festivités, travaux,…).

Par ailleurs, nous nous interrogeons fortement sur le dossier présenté par le Centre Culturel. L’extrait du PV de l’Assemblée Générale, daté du 5 juin 2014, ne comprend pas le nom des personnes présentes, des personnes excusées. De plus, les comptes présentés sont, eux, datés du 4 août 2014, ils ne peuvent donc pas être ceux présentés à l’Assemblée Générale… Nous déplorons ce manque de rigueur… »

Des subsides pour les associations lessinoises?

Notre conseillère Cindy Ghislain est intervenue lors du précédent conseil communal à propos des subsides aux associations :

« Lors du vote du budget 2014, le groupe OSER cdH avait dénoncé la diminution de moitié des subventions communales à diverses associations lessinoises. Ces associations jouent un rôle social important et sont, faut-il le rappeler, une vitrine de notre commune. Toutes contribuent à donner une image positive de Lessines.

Vu la suppression de l’édition 2014 des « Unes fois d’un Soir », ne serait-il pas pertinent de transférer, lors de la prochaine modification budgétaire,  les subsides attribués par la commune à cette manifestation aux associations lessinoises qui ont connu une baisse de leurs subventions? »

L’échevin des finances nous a répondu que le Collège communal avait pris la décision de ne donner des subsides qu’aux associations « qui déplacent les foules »…

logo OSER cdH Lessines

Plan d’ancrage communal : des subsides pour Lessines

Le plan d’ancrage communal est passé au Gouvernement Wallon la semaine dernière. Voici les logements sélectionnés pour notre commune:

Lessines        Coin de l’Avenue Astrid et de la rue V. Lepot (quartier de Houraing) :  14 logements sociaux :       1.183.000 €
Lessines        Anc. Rue de Grammont 12-14 + ruelle de la Reinette :  3 logements sociaux :      253.500 €

1 million d’euros pour boucler le RAVeL!

article ravel 4mars 2014

« Le Courrier de l’Escaut » – mardi 4 mars 2014

Subsides pour la salle de sports

Le Ministre André Antoine a octroyé un subside de 240 500€ pour les travaux de connexion à l’égout public ainsi que pour l’installation du premier équipement sportif pour notre salle de sports.

Bonne nouvelle pour l’église de Deux-Acren!

Le dossier relatif à la rénovation de l’église de Deux-Acren a été accepté par le Gouvernement Wallon.

Le Gouvernement approuve le projet d’arrêté ministériel octroyant une subvention de 264.725,63 € pour la restauration intérieure, phase III, de l’Eglise Saint-Martin à Deux-Acren.

« Coût-vérité : Ipalle au Conseil d’Etat pour éviter de rembourser des subsides »

Article paru sur  :http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20120411_00144402&utm_source=lavenir&utm_medium=social&utm_content=footer&utm_campaign=send-to-a-friend&utm_term=1C2UI6QP

 

Coût-vérité : Ipalle au Conseil d’État pour éviter de rembourser des subsides

  •                     François DESCY

<P>L’office wallon des déchets s’en est allé fouiller dans les comptes de la commune.</P>

L’office wallon des déchets s’en est allé fouiller dans les comptes de la commune.

ANTOING – Antoing, Bernissart, Lessines et Leuze n’ont pas respecté le coût-vérité en matière de déchets. Elles doivent rembourser des subsides. Ipalle n’est pas d’accord !

Pas content, Gonzague Delbar, le directeur de l’intercommunale Ipalle, en charge du traitement des déchets en Hainaut occidental  ! C’est au ministre wallon de l’Environnement, l’écolo Philippe Henry, qu’il en a  ! Ce dernier a pris la décision de supprimer des subsides parce que quatre communes de la zone – Antoing, Bernissart, Lessines et Leuze – n’ont pas respecté le décret de 1996 sur le coût-vérité.

Que dit le décret ? Que, dans les communes, la taxation imposée aux habitants pour le traitement de leurs déchets doit se rapprocher le plus près possible de ce que coûte réellement ce traitement, dans une fourchette de 80 à 110 % : si ça coûte 100 €, la commune doit demander 80 € minimum, 110 € maximum.

Gonzague Delbar, qui est un des pères du décret en explique la philosophie. « Nous avons voulu mettre un terme à deux excès. Primo, à celui des communes qui taxaient trop et se faisaient du bénéfice avec la taxe. Secundo, à celui des communes qui ne taxaient pas, car ce n’était pas populaire, mais qui allaient chercher l’argent dans d’autres poches. On se souvient du cas d’Antoing qui faisait payer les patrons carriers. Nous estimions que c’était un mauvais message à la population, celle-ci devant prendre conscience que l’élimination des déchets a un certain coût. »

L’Office wallon des déchets est allé regarder dans les comptes des communes et a constaté que, en 2009, certaines d’entre elles étaient sorties de la fourchette. Parfois de très peu : Bernissart était à 111 %. Le ministre les a sanctionnées et leur a retiré l’octroi de certains petits subsides, sur la collecte du papier-carton et des bâches agricoles par exemple. Rien que pour nos quatre communes, il y en a quand même pour environ 300 000 €.

L’esprit et la lettre

Pourquoi Gonzague Delbar est-il fâché ? « Parce qu’il y a l’esprit et la lettre, répond-il.Avant l’existence du décret, on était dans une fourchette de 0 à 160 %, et la Région wallonne payait de toute façon les subsides. Aujourd’hui, quasi toutes les communes sont entre 90 et 105 %. Le progrès est remarquable mais ça, l’Office wallon des déchets, qui n’avait pas voulu participer à la discussion du décret, ne le voit pas. Je suis d’accord pour que les subsides soient ajustés au prorata de ce qui sort de la fourchette, mais je ne le suis pas pour une suppression pure et simple des subsides. Et autant crever l’abcès tout de suite : si demain l’administration fait preuve d’une même intransigeance pour des subsides portant sur de gros investissements, on risque d’être mal… »

Selon le directeur d’Ipalle, les autres intercommunales wallonnes, mais aussi l’Union des Villes et Communes, sont sur la même longueur d’onde. D’où l’intention d’introduire un recours commun devant le Conseil d’État. Un conseiller juridique sera désigné. Il lui reviendra d’examiner quel est le meilleur angle pour attaquer la décision du ministre. On pourrait par exemple faire valoir que le décret dit que c’est le budget communal qui doit respecter le coût-vérité, pas le compte.

Des subsides perdus!

Le groupe Oser-cdH constate avec dépit que la ville de Lessines n’est pas reprise dans la liste des 72 communes qui seront soutenues par la Région Wallonne pour les inondations. Une somme de 75000 euros versée par la RW aurait dû servir à la réparation des voiries, de trottoirs ou au curage des fossés. Il n’en sera malheureusement rien à cause de la négligence du pouvoir en place qui va se renseigner… Sommes-nous si riches que pour pouvoir se passer de ces moyens ? La question reste posée. Il n’est plus besoin de faire de commentaires face à de tels agissements d’incompétence et ce dans un cas aussi conséquent et urgent. Les soubresauts du PS local prendraient-ils le dessus sur la gestion communale ? Poser la question, c’est y répondre. Nous rappelons que lors de chaque conseil communal, notre conseiller Olivier Huysman interpelle la majorité afin de savoir ce qui est fait pour résoudre cette problématique. Il nous est toujours répondu que tout est fait et évolue favorablement. Nous vous laisserons seuls juges…

Voici l’article publié le jeudi 22 mars 2012 sur le site www.actu24.be :

« LESSINES – DEUX-ACREN Le ministre des Pouvoirs locaux, Paul Furlan, annonce que 6 millions d’euros seront débloqués par la Région wallonne pour soutenir 72 communes régulièrement fragilisées par les inondations (lire en page 8 de notre cahier national). Pour le Hainaut occidental, Ath, Flobecq, Frasnes-lez-Anvaing, Rumes et Tournai reçoivent chacune 75 000€, qui serviront à financer des travaux de réparation de voirie, de trottoirs ou encore le curage de fossés et pose d’avaloirs. Certes, ces « faibles » sommes ne résoudront pas les problèmes de fond des inondations mais constituent tout de même un coup de pouce bienvenu pour lutter contre cette vaste problématique. Dès lors, on peut s’étonner de ne pas voir figurer sur cette liste la commune de Lessines, dont le village de Deux-Acren a été submergé par les eaux de la Dendre en novembre 2010 et janvier 2011, provoquant notamment le décès d’une riveraine et des dégâts considérables. Cette liste de 72 communes a été constituée au départ d’un état des lieux fourni par les gouverneurs des provinces. Au niveau du cabinet de celui de la Province de Hainaut, l’explication est la suivante : « Notre tâche était d’informer chaque commune et de leur demander de nous faire parvenir un état des lieux des points noirs sur leur territoire. Malgré de nombreuses sollicitations de notre part, nous n’avons jamais obtenu de réponse du bourgmestre de Lessines. Nous étions toutefois conscients de la situation à Deux-Acren et l’avons noté dans notre rapport transmis au ministre Furlan. Toutefois, on peut penser que comparé aux rapports très complets et cartographiés remis par d’autres communes, une phrase de notre part sur Lessines lui a été fortement préjudiciable.» Le bourgmestre de Lessines, Jean-Marie Degauque, explique que « le montant important des dépenses de la commune liées aux inondations, avec notamment la comptabilité des heures prestées par le personnel communal, a été envoyé à la Région wallonne depuis bien longtemps. » Par ailleurs, «au niveau de la Province, ils sont bien conscients du problème puisqu’ils curent eux-mêmes certains cours d’eau. » « Je ne sais pas dans quel cadre cet argent a été débloqué mais je m’étonne que Lessines n’y ait pas droit et je vais me renseigner», conclut le bourgmestre. »