Home » Articles tagués avec 'logement'

Revue de presse : « Logements sociaux : un vrai plan »

En lien avec cet article du quotidien « Vers l’Avenir », nous vous rappelons l’intervention d’Oger Brassart lors du dernier conseil communal sur le plan du logement 2014-2016 : http://www.oser-cdh.be/programme-communal-de-logement-2014-2016/

Logements sociaux : un vrai plan

262 candidats sont inscrits pour l’obtention d’un logement social à Lessines. Les logements à leur proposer manquent cruellement. La commune n’atteint actuellement même pas les 2 % de logements publics, alors qu’elle devrait tendre vers les 10 %. Chacun a encore en mémoire le plan d’ancrage 2012-2013, pour lequel la commune avait rendu une copie vierge: zéro projets à proposer. Si elle avait poursuivi sur cette lancée pour celui 2014-2016, elle risquait de devoir payer une sanction de 10 000 € par an et par logement manquant. Un incitatif suffisamment fort pour rendre un dossier dûment complété cette fois.

Vingt-neuf logements en projet

Véronique Reignier, nouvelle échevine du logement (PS), met plusieurs fers au feu. «Nous sommes tenus par la Région wallonne de réaliser vingt-neuf logements sociaux, dont dix-neuf subsidiés. Nous avons travaillé avec l’Habitat du Pays Vert pour présenter trois projets. »

Le premier prévoit la réhabilitation d’un chancre proche de la Grand-Place, à l’angle de la rue de Grammont et de la ruelle de la Reinette. Après acquisition et démolition des garages adjacents, trois appartements de deux chambres y seraient construits par la Ville.

À Houraing, au coin de l’avenue Astrid et de la rue Victor Lepot, un immeuble de quatorze logements pourrait être érigé par l’Habitat du Pays Vert. Cette esquisse avait déjà été présentée lors d’un appel à projet exceptionnel en février 2013, mais n’avait pas été retenue par la RW. Elle est cette fois soumise dans le cadre du plan de logement.

Le projet comprend notamment au rez-de-chaussée des logements réservés aux personnes à mobilité réduite, ainsi qu’un espace citoyen/maison de quartier, mieux adapté aux besoins d’«Animados».

Le déménagement de ce service communal pour les jeunes permettrait de libérer le bâtiment qu’il occupe actuellement, sur la place Joseph Wauters.

Celui-ci serait rasé afin de permettre la construction du troisième projet. Douze logements sociaux, dont quatre PMR, y seraient implantés, avec une possibilité d’extension sur le terrain communal à l’arrière de l’école.

«Nous disposons encore d’autres terrains dans ce quartier, qui pourraient être valorisés en jardin collectif, par exemple », note l’échevine.

Par ailleurs, les terrains du «Grand champs», au Chemin d’Ath, propriétés de l’Habitat du Pays Vert, pourront accueillir dix-neuf maisons sociales acquisitives. Ce projet remonte à de nombreuses années mais n’avait pu que partiellement être mis en œuvre à cause de la présence d’une ligne à haute tension. Les habitations seront finalement reculées pour ne pas se trouver sous celle-ci.

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20131031_00383107

Programme communal de logement 2014-2016

Notre conseiller communal, Oger Brassart, est intervenu lors du dernier conseil communal sur le plan de logement 2014-2016 :

 »

Voilà ENFIN un plan d’investissement en matière de logements !

Enfin, parce qu’il faut bien l’avouer, il y a bien longtemps qu’un important projet de construction de logements à loyer modéré n’a vu le jour. L’inertie qui a prévalu au cours de la mandature précédente est en effet remarquable, au point que seuls 3 logements auront été réalisés en 6 ans et qu’aucun plan n’a d’ailleurs été rentré pour 2012 et 2013 avec la même majorité politique que celle d’aujourd’hui. Rappelons que ces 3 logements de la Rue Magritte ont été inaugurés en toute hâte avant les élections de l’an passé, en état de chantier. Et que dire de ceux du Grand Champ que l’on attend depuis des années ou encore de la fabuleuse gabegie de l’école de Madame Levent (de l’ancien échevin J-M Flament) qui date de 30 ans et pour lequel finalement le collège a décidé la démolition….

Alors que les communes sont priées (et le mot n’est pas trop fort puisqu’on s’attend bien évidemment à des sanctions de l’autorité de tutelle) de tendre vers les 10% de logements publics modestes, Lessines n’atteint même pas les 2%….Plus grave, parmi toutes les localités à structures sociales équivalentes de la population, Lessines figure bien au dernier banc de la classe : parmi les villes de Wallonie Picarde, citons Ath avec 7,4 %, Enghien avec 8,14 %, Tournai 10%, Mouscron 12%, Comines 11% (même nombre d’habitants que Lessines, même type de population), Antoing 14%…..Même une entité rurale comme Chièvres atteint plus de 7%. Seules 3 communes de type rural, et dont les besoin sont moindres, sont derrière nous.

Votre analyse globale met en exergue le caractère très ancien de notre habitat, le revenu moyen par habitant inférieur aux cités voisines, le taux de chômage plus élevé que chez nos voisins, la pression immobilière importante, le nombre de logements inoccupés, le nombre de logements insalubres, le peu d’appartements et de logements à taille modeste, le recours permanent aux marchands de sommeil : fort bien !

Mais pour tenter un jour de rattraper son retard, en 10 ans, la ville devrait réaliser quelques 75 nouveaux logements par an. Le Plan que vous nous soumettez aujourd’hui prévoit 10 logements par an… A ce rythme-là, il nous faudra un siècle pour atteindre l’objectif.  Mesdames, Messieurs, rendez-vous en 2113 !!!

Sans doute nos moyens financiers sont-ils limités mais le Gouvernement wallon avait cependant assuré qu’un incitant devrait permettre aux communes en déficit de logements de pouvoir y accéder. Dois-je vous rappeler que nous avons été tenus d’adhérer à la société de l’Habitat du Pays vert qui gère  l’habitat de quelques communes rurales en plus d’Ath et de Lessines. Nous attendons de nos représentants communaux de défendre les intérêts d’une
population tout aussi modeste que celle de notre cité voisine qui, elle, bénéficie déjà de plus de 7% de logements publics à loyer modeste.

Nous attendions donc de votre part un plan plus ambitieux. Le choix du quartier d’Houraing est certes heureux, il y règne quoiqu’on en dise, une réelle mixité sociale et une saine convivialité. Par contre, d’autres possibilités ne manquaient sur Houraing, encore à l’angle de la rue Victor Lepot et de l’Avenue Albert 1er mais surtout sur le site acquis par la ville en même temps que l’immeuble des 3 logements à la rue Magritte. Les possibilités y sont importantes, comme à la rue de l’Industrie. Ou encore une partie des bâtiments que vous avez rachetés à prix d’or aux carrières et dont vous « envisagez » depuis des années de le transformer pour divers besoins de la ville. Ce bâtiment pourrait en partie se voir transformé en logements publics. Autre possibilité, le terrain que les carrières vous ont remis lors des tractations, pour en faire un parking le long de la rue Latérale pour d’hypothétiques navetteurs…(le parking destiné à ceux-ci  à la Rue Magritte est désespérément vide tous les jours de la semaine).

262 Lessinois attendent de notre part de pouvoir être logés ! 29 attendront 2016 pour rentrer dans leur appartement. Qu’en sera-t-il des autres, des familles dont un des parents vient de perdre son travail, des familles monoparentales, de tous les jeunes isolés en recherche de logement modeste parce qu’avec un seul traitement, on sait qu’il n’est plus possible de trouver une location décente à Lessines ?

Avec tous ces Lessinois en attente, nous requérons de votre part d’autres projets plus ambitieux. »

 

Oger BRASSART

Revue de presse (2) : logement

Voici l’article paru le mardi 10 septembre 2013 dans « La Dernière Heure » :

IMG_0003_NEW

Déclaration politique de logement 2013-2018

Voici l’intervention de notre conseillère communale, Cindy Ghislain, sur la Déclaration politique du logement 2013-2018 :

« Notre groupe ne peut évidemment qu’approuver cette déclaration. Le logement a toujours été une de nos priorités. Si nous souscrivons donc à cette déclaration, permettez-nous cependant d’y apporter quelques remarques :

Comme vous l’indiquez, le nombre de logements sociaux (10%) est loin d’être atteint. Avez-vous prévu un nombre à atteindre en fin de mandature ? Combien de logements seront-ils réalisés chaque année ?

Nous ne trouvons aucune trace dans votre déclaration, du l’évolution démographique de notre commune. Ne serait-il pas pertinent de s’y intéresser afin de partir sur des bases réalistes et d’estimer les besoins nécessaires en matière de logements.

Nous espérons que cette déclaration ne sera pas seulement un catalogue de bonnes intentions, mais qu’elle permettra réellement de résoudre les problèmes de logement sur notre territoire. »

Inauguration d’un logement d’urgence et de l’ILA

Un logement d’urgence, situé Chemin d’Ath, et le bâtiment de l’ILA (initiative locale d’accueil) rue Magritte ont été inaugurés le samedi 7 octobre.

Evidemment, nous ne pouvons que nous réjouir de ces initiatives, rappelons que le logement est une de nos priorités. Nous regrettons seulement le temps mis pour réaliser le projet de la maison d’urgence: près de cinq années… Nos conseillers de l’action sociale ont toujours suivi très attentivement ce dossier.

Notons encore que le dossier de l’ILA a été initié sous la précédente mandature, par Philippe Moons, alors président du CPAS

Pour voir le reportage de No Télé (avec notamment l’intervention d’Olivier Huysman):

http://www.notele.be/index.php?option=com_content&task=view&id=21949&Itemid=31

« Porte ouverte de fin de chantier » d’un logement social

Récemment, deux logements de transit et un logement social situés rue René Magritte ont été visités par les autorités communales. Ces logements n’étant toujours pas terminés, il s’agissait en réalité d’une « porte ouverte de fin de chantier »…

Notre groupe déplore le peu d’investissement dans le domaine du logement social, alors que notre commune en a besoin. Nous n’atteignons toujours pas les 10% de logements sociaux, comme l’exige pourtant la Région wallonne… Un seul logement a été créé lors de cette mandature…

Voici le reportage de No Télé, diffusé le mercredi 3 octobre, avec une interview de notre tête de liste, Oger Brassart :

http://www.notele.be/index.php?option=com_content&task=view&id=21798&Itemid=31

Un habitat de qualité!

Avant-dernière partie de notre programme, consacrée à un habitat de qualité :

Le logement est un droit. Si beaucoup y ont accès, il doit toutefois être un droit à visage humain. En effet, le logement se doit d’être à un prix décent. Il se doit aussi d’être adapté à l’évolution de la vie : personnes à mobilité réduite, augmentation des membres de la famille par les naissances,… Il se doit encore d’être un trait d’union entre les générations et un vecteur de solidarité.

 

 

Pour atteindre ce projet :

- Nous devons  prévoir des logements pour tous ceux qui démarrent dans la vie active en développant la création de « logements tremplins » qui permettent de se loger à un prix modéré.

- Nous voulons soutenir la création de logements (habitats en leasing, favoriser l’achat/location ; collaborer avec les investisseurs privés), de logements « kangourous » (logements d’entraide intergénérationnelle).

- Nous développerons les projets de logement sur l’ancien site d’Amphabel. Ces logements devront être mixtes à tous points de vue : mixité de génération et mixité sociale. Des espaces de jeux pour les enfants et un espace agora pour les adolescents y seront également prévus. Ces lotissements doivent devenir des espaces de vie, de partage et d’entraide.

- Nombreux sont les terrains ou bâtiments  pour lesquels nous avons imaginé des projets pour l’avenir  : il faut aujourd’hui avoir une vision globale de ce que voulons pour demain (bâtiments de la CUP, malterie, gare, terrains de Houraing,…).

- Nous établirons un inventaire des bâtiments privés inoccupés et inciterons les propriétaires à les mettre en location par le biais de l’AIS (agence immobilière sociale), en partenariat avec d’autres communes.

- Nous initierons des achats groupés pour les fournitures en énergie et soutiendrons les propriétaires dans leur démarche durable (audit énergétique, isolation, …).

- Enfin, nous assurerons la création et la mise à disposition de logements d’urgence.