Home » 2013 » novembre

Budget 2014 du CPAS de Lessines

Le CPAS de Lessines présentait son budget 2014 lors du conseil communal du jeudi 28 novembre. Voici le commentaire fait par notre conseillère, Cindy Ghislain :

Notre groupe tient avant tout à remercier les services du CPAS qui ont élaboré ce budget 2014.

Le budget du CPAS pour l’année 2014 s’équilibre au montant de 12 467 735,96€, avec une subvention communale inchangée depuis la 2e modification budgétaire, 2 596 439,66€.

Le budget est, comme demandé par les autorités, à l’équilibre. Certes. Mais à quel prix ?

Cette fois encore, vous augmenterez l’intervention des pensionnaires de la maison de repos et de soins dans les frais d’hébergement.

Plus inquiétant, vous ne disposez plus de fonds de réserve, celui-ci ayant été utilisé pour équilibrer la première modification budgétaire de 2013…

 

Quant en ce qui concerne le budget extraordinaire, il n’a d’ »extraordinaire » que le nom… Qu’y trouve-t-on ? Des projets de 2013 reportés à 2014 (réparation de la toiture du centre administratif, achat de mobilier de bureau, mise en conformité des ascenseurs…). Rien de nouveau, rien d’ambitieux, rien d’innovant…

 

En conclusion, nous vous demandons d’être particulièrement rigoureux et vigilant dans la gestion des dossiers et des finances, ceci afin d’éviter que les bénéficiaires du CPAS et le personnel ne pâtissent de la situation difficile… Une réflexion sérieuse et constructive devra être menée tout au long de cette année.

 

Notre groupe, à l’instar de nos conseillers de l’action sociale, s’abstiendra sur ce budget, tant à l’ordinaire qu’à l’extraordinaire.

 

Pour le groupe OSER cdH,

Cindy Ghislain

Budget communal 2014

Le budget communal 2014 était à l’ordre du jour du conseil communal hier soir. Voici le commentaire de notre groupe, lu par notre conseillère Cindy Ghislain :

Monsieur le Bourgmestre,

 

Avant tout, nous remercions les services communaux pour la confection de ce budget.

Le groupe OSER-cdH est sidéré de la manière dont vous avez réalisé votre budget: pour suivre la directive du ministre de tutelle, vous avez aligné les chiffres afin trouver un certain équilibre en y ajoutant, çà et là, un peu plus de ceci, un peu moins de cela.

Nous avons, en vain, essayé de trouver, au travers de ces chiffres, et particulièrement à l’extraordinaire un semblant de perspective politique à court ou à moyen terme, mais nous n’avons rien trouvé.

Vous nous aviez déjà annoncé la couleur, il y a quelques semaines, en vous attaquant aux citoyens au travers de l’augmentation de 10% de la taxe sur l’IPP, la  faisant passer de 8 à 8,8% (le maximum autorisé), mais également en vous attaquant au personnel communal par 15 licenciements arbitraires plutôt qu’en réalisant des évaluations qualitatives sérieuses et approfondies, ce qui aurait au minimum donné un sens à votre décision.

Mais que voit-on au travers de ces budgets : en plus de ces augmentations de taxes et de ces licenciements, c’est au monde associatif que vous vous attaquez à présent. Vous sabrez dans leurs subsides en les divisant de moitié. Quel est votre respect pour ces centaines de bénévoles qui sont l’âme de notre ville et pour qui quelques centaines d’euros représentent la pérennité de leurs activités.

Quel manque de respect pour ces bénévoles de clubs sportifs ou de loisirs qui proposent des activités saines aux jeunes et moins jeunes !  Quel manque de respect pour ces bénévoles qui créent l’animation dans nos villages et qui portent fièrement le nom de Lessines ! Quel manque de respect pour ces dizaines d’animateurs de mouvements de jeunesse qui animent près de 400 jeunes semaine après semaine ! Quel manque de respect pour ces bénévoles dans les fanfares qui éduquent et éveillent à la musique et à qui, en plus de leur avoir diminué les subsides, vous avez également supprimé tout  budget pour des achats d’instruments de musique ! Quel manque de respect pour les bénévoles des manifestations folkloriques où vous aimez vous promener comme si vous en étiez le fer de lance et que chacun d’entre vous aime nommer lorsqu’il parle de Lessines hors de notre entité…Quel manque de respect pour ces bénévoles de Ma Radio, média qui crée le lien social et permet à certains d’avoir parfois leur seul contact de la journée !

Pour tous ceux-là, c’est une augmentation de subsides, et non une diminution comme vous le faites, qui leur serait bien nécessaire. Ces subsides sont un investissement, bon marché et directement porteur, qui dynamiserait notre entité qui en a bien besoin. Et le comble, c’est qu’à côté de cette économie de 19000 €, vous allez donner 9500 € au camarade Di Rupo pour Mons 2015 alors que nous nous demandons quelles seront les retombées pour notre ville… Et permettez-nous également dans la foulée de souligner que les frais de réception et de représentation du collège passent, eux, de 4500€ (compte 2012 et budget 2013)  à 7500€ : 3000€ de gaspillé, la valeur de quelques subsides supprimés…

Et à côté de cela vous nous dites :  « C’est fini, nous gérons désormais de manière saine, les frais de fonctionnement sont revus de façon rigoureuse, au minimum incompressible ». Nous n’y croyons pas ! Les frais de fonctionnement augmentent de 2,50 %, presque 2 fois plus que l’inflation prévue. Est-ce cela gérer rigoureusement ? Par rapport aux comptes 2012, les frais de fonctionnement ont augmenté d’un  1/3. Et souvent en dépit du bon sens. Prenez par exemple les postes de frais liés à la fourniture d’électricité, de gaz et d’eau, parfois, ils augmentent de 12.5% pour le patrimoine privé, parfois de 45% pour les pompiers, parfois de 28% et parfois de 0% comme pour le musée, ou comme pour la bibliothèque ou les bâtiments de promotion sociale. Il faut croire que le prix des fournitures d’énergie varient en fonction des bâtiments et des services ! A propos, nous n’avons rien vu à l’extraordinaire comme investissement pour l’isolation !!

Pour rester dans le domaine de l’énergie, nous avons été heureux de voir que le service travaux va consommer moins de carburant (80.000€ au lieu de 90.000€), plus de 10% d’économie. Bravo ! Plus vous achetez de véhicules, plus vous augmentez le parc de véhicules et moins, vous utilisez de carburant. Vous devriez nous communiquer votre recette !

A propos du service travaux, il n’y a pas de budget prévu pour une gestion de stock  afin de limiter l’achat de matériel ! Par contre, les budgets pour les plantations, entretien, frais de fonctionnement  du service plantation…sont toujours plus chers, sans restriction.

Et à la bibliothèque, vous n’avez plus de bibliothécaire gradué, puisque vous l’avez licencié. Avez-vous pensé à la subvention ? N’est-elle pas liée à la présence d’un bibliothécaire gradué ?

Dans le social, puisque vous le revendiquez, des investissements et des coûts phénoménaux pour la crèche et son fonctionnement qui accueillera à peine 18 enfants supplémentaires par rapport au pré-gardiennat d’Ollignies. Par contre, pour l’accueil du service de garde à domicile, pas 1 euro supplémentaire. Devons-nous encore vous rappeler qu’un enfant gardé par une gardienne de la Babillarde coûte 9 x moins cher     qu’une gardienne de la crèche ?

Mais nous pourrions passer la nuit à mettre en lumière toutes les incohérences de votre budget qui nous rappelle étrangement la continuité du gaspillage de l’argent comme par le passé. Permettez-moi, une fois encore de rafraîchir la mémoire de la majorité qui a validé l’achat du bâtiment des CUP pour un prix démesuré (540.000€). Ce bâtiment n’est toujours pas utilisé à ce jour… ; ou bien plus récemment l’augmentation du budget pour des ASBL sportives, due notamment au salaire du nouveau directeur par ailleurs déjà directeur d’écoles communales, président de l’union socialiste communale et président du Centre culturel. Nous rappelons que le budget des asbl tritons et Coupole Sportive fusionnées passe de 437.000 en 2012 à initialement 500.000€  en 2013 et maintenant 600.000€. A cette liste, malheureusement nullement exhaustive, ajoutons le gaspillage des deniers publics lessinois par le paiement de deux employés exclusivement  politiques (PS et Ensemble) payés à prix d’or et qui ont coûté une fortune au cours de la mandature précédente (un peu plus de 900.000 €). Cette économie aurait permis à elle seule à la même majorité en place aujourd’hui (PS-Ensemble)  d’éviter de mettre à la porte une partie du « reste » du personnel.

Et les coûts liés à la dette continuent à augmenter, et encore en 2015. Où irez-vous chercher l’argent ?

Permettez-moi de vous citer un dernier exemple pour témoigner de l’irresponsabilité dont vous faites preuve. Vous avez inscrit à l’extraordinaire un investissement  de 350.000€ pour une nouvelle école à Papignies alors que vous occupez une école dont le loyer est une bouchée de pain. Ces 350.000€ correspondent à 200 ans de loyer. Imaginez, Mesdames et Messieurs, un locataire qui paie 700€ par mois qui quitterait son logement pour acheter un bien similaire à 1.750.000€. Nous sommes ici dans l’aberration la plus totale

Et les travaux, comment les réaliser ? En 2013, vous avez utilisé le fonds de réserve pour 4 millions, en 2014, vous comptez en utiliser 2,1 millions. Il n’en restera plus que 1,7 million  fin 2014. Bref, vous êtes dans le mur. Et vous devrez encore et licencier du personnel, et augmenter les taxes !

Avant de conclure, permettez-moi encore de redire le manque de politique à court et à moyen terme et l’absence de perspective pour notre ville.

Il va sans dire que nous ne pourrons pas vous soutenir dans l’approbation et dans le vote de ce budget.

 

Pour le groupe OSER cdH,

Cindy Ghislain

logo OSER cdH Lessines

 

Ordre du jour du conseil communal du jeudi 28 novembre 2013

Le Conseil Communal se tiendra le jeudi 28 novembre 2013 à 20 heures en la salle des fêtes de la Maison de Repos (et de Soins) du CPAS, rue des 4 Fils Aymon, 17 à 7860 Lessines.

 

ORDRE DU JOUR

 

EN SEANCE PUBLIQUE

 

1. Exercice du droit d’interpellation d’un citoyen.

2. Octroi du titre de Citoyen d’honneur de la Ville de Lessines à Monsieur Jean-Claude DROUOT.

3. CPAS.  Modification n° 3 du service ordinaire du budget de l’exercice 2013.  Approbation.

4. CPAS.  Budget ordinaire et extraordinaire pour l’exercice 2014.  Approbation.

5. Paiement d’une dépense urgente.  Application de l’article L1311-5 du Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation.  Ratification.

6. Fixation du tarif et du règlement pour l’utilisation du service « Espace Public Numérique ».  Décision.

7. Constitutions de fonds de réserve extraordinaire sur l’exercice 2013.  Décision.

8. Modifications budgétaires ordinaire et extraordinaire n°s 3 du budget communal de l’exercice 2013.  Approbation.

9. Rapport annuel 2013.  Budget communal pour l’exercice 2014.  Approbation.

10. Budgets 2014 des Fabriques d’églises Saint-Pierre de Lessines, Saint-Martin de Deux-Acren, Saint-Roch de Lessines, Saint-Léger de Wannebecq.  Avis.

11. Acquisition d’un ordinateur pour la délivrance de documents biométriques.  Choix et conditions du marché.  Voies et moyens.  Décision.

12. Back-up de la virtualisation des services généraux.  Approbation du cahier spécial des charges.  Voies et moyens.  Décision.

13. Acquisition d’instruments de musique et de matériel divers.  Approbation du cahier spécial des charges.  Voies et moyens.  Décision.

14. Acquisition d’extincteurs pour les bâtiments communaux.  Approbation du cahier spécial des charges.  Voies et moyens.  Décision.

15. Fourniture d’un système de vidéosurveillance et de parlophonie au Centre local de la Petite Enfance.  Choix et conditions du marché.  Voies et moyens.  Décision.

16. Acquisition d’un véhicule pour le service communal des travaux.  Approbation du cahier spécial des charges.  Voies et moyens.  Décision.

17. Acquisition d’un véhicule pour le service d’incendie.  Choix et conditions du marché.  Voies et moyens.  Décision.

18. Acquisition d’un camion brosse pour le service communal des travaux.  Approbation du cahier spécial des charges.  Voies et moyens.  Décision.

19. Travaux de nettoyage des fientes de pigeons.  Approbation du cahier spécial des charges.  Voies et moyens.  Décision.

20. Acquisition d’équipements routiers.  Approbation du cahier spécial des charges.  Voies et moyens.  Décision.

21. Remplacement des vitrages de la piscine communale.  Approbation du cahier spécial des charges.  Décision.

22. Pont de la Route industrielle.  Désignation d’un auteur de projet pour les travaux de mise en conformité.  Choix et conditions du marché.  Voies et moyens.  Décision.

23. Complexe sportif.  Fourniture et pose de rétenteurs magnétiques de portes.  Choix et conditions du marché.  Voies et moyens.  Décision.

24. Crèche communale.  Fourniture de repas.  Choix et conditions du marché.  Décision.

25. Acquisitions diverses pour le service d’incendie.  Choix et conditions des marchés.  Voies et moyens.  Décision.

26. Complexe sportif.  Lot 1 (gros œuvre).  Décompte.  Approbation.

27. Travaux d’amélioration et d’égouttage de la rue Remincourt (Phase I).  Décompte final.  Approbation.

28. Aménagement du cloître de l’Hôpital Notre-Dame à la Rose.  Approbation de l’avant-projet.  Décision.

29. Aménagement de la cour de ferme de l’Hôpital Notre-Dame à la Rose.  Avenant n° 3.  Approbation.  Voies et moyens.  Décision.

30. Construction d’une nouvelle école à Bois-de-Lessines.  Avenant n° 1.  Approbation.  Voies et moyens.  Décision.

31. Eglise Saint-Martin à Deux-Acren.  Approbation des travaux urgents aux toitures.  Voies et moyens.  Décision.

32. Travaux complémentaires à l’église Saints-Gervais et Protais de Bois-de-Lessines.  Approbation du devis.  Voies et moyens.  Décision.

33. Octroi d’un subside extraordinaire au Centre culturel René Magritte.  Voies et moyens.  Décision.

34. Règlement complémentaire de police sur la circulation routière.  Approbation.

35. Budget extraordinaire.  Voies et moyens.  Décision.

36. Modifications de voirie suite à des demandes de permis d’urbanisme.  Décision.

37. Plan Général d’Urgence et d’Intervention.  Approbation.

38. Cartographie de l’éolien en Wallonie.  Avis.

39. Création d’emplois dans l’enseignement communal fondamental.  Ratification.

40. Assemblées générales de diverses intercommunales.  Approbation des ordres du jour.  Décision.

41. Octroi de l’allocation de fin d’année au personnel communal.  Décision.

42. Questions posées par les Conseillers.

 

Communiqué de presse suite aux licenciements

Le groupe OSER cdH de Lessines dénonce avec force la gestion désastreuse de sa ville par la majorité PS-Ensemble, aux conséquences catastrophiques pour la population et le personnel communal.

La majorité joue à Caliméro et rejette la faute des licenciements  sur l’Union Européenne, la Région Wallonne, l’état fédéral, l’ancienne majorité (c’est-à-dire les mêmes), le climat économique actuel… Aujourd’hui, sans véritable remise en question, le collège essaie de mettre son budget à l’équilibre sans réflexion de fond ni de vision à long terme. Faire un budget ne consiste pas simplement à remplir des cases mais à réfléchir sur la situation, à  imaginer des solutions et à décider pour le bien commun.

Depuis plusieurs années, l’argent public est gaspillé. Voici quelques exemples de dépenses inconsidérées :

* Fermeture de l’Accueil Temps Libres mais des frais viennent encore d’y être engagés en 2013 ( travaux contre l’humidité des bâtiments, achat d’un copieur,…)

* Dépenses inconsidérées pour la crèche (plus de 100 000€en plus de la construction et de son aménagement intérieur), sans compter qu’un enfant encadré par la crèche communale coûtera 9 fois plus cher qu’un enfant accueilli par un service à domicile

* Sous-traitance des plantations et de leur entretien pour 12 000€ ….par une firme anversoise !!!Mais en même temps achat de petit outillage et de machines pour le service travaux, ainsi que des formations pour le personnel.

* Achats répétitifs de matériel pour le service travaux sans gestion de stock

* Augmentation des frais de fonctionnement de 8% en une seule année (assurances, déchets, volumes de carburant,…)

* Absence de gestion du parc de photocopieuses  et matériel de projection (achats redondants)

* Achats démesurés pour « certaines » écoles communales dont le directeur a tous pouvoirs sur la commune

* Désintérêt vis-à-vis du tissu associatif local performant mais investissements dans des manifestations coûteuses (Les Unes Fois d’un Soir, c’est un trois-quart équivalent temps-plein).

* Mauvaise gestion de nouveaux logements sociaux entrainant des surcoûts énormes

* Absence de mise en concurrence des achats lors des marchés publics, qui pourraient être organisés avec publicité et parution au Moniteur

* Achat du bâtiment des CUP pour un prix démesuré (540.000€) . Ce bâtiment n’est toujours pas utilisé à ce jour…

* Augmentation du budget pour des ASBL sportives, due notamment au salaire du nouveau directeur par ailleurs déjà directeur d’écoles communales, président de l’union socialiste communale et président du Centre culturel(416.600€ initialement pour 500.000€ actuellement, soit plus de 83.000€)

A cette liste, malheureusement nullement exhaustive, ajoutons le gaspillage des deniers publics lessinois par le paiement de deux employés exclusivement  politiques (PS et Ensemble) payés à prix d’or et qui ont coûté une fortune au cours de la mandature précédente (un peu plus de 900.000 €). Cette économie aurait permis à elle seule à la même majorité en place aujourd’hui (PS-MEnsemble)  d’éviter de mettre à la porte une partie du « reste » du personnel.

Gouverner c’est prévoir. Gérer c’est anticiper. Comme dans le privé, c’est se fixer des objectifs, une stratégie, contrôler régulièrement le tableau de bord et non pas attendre le bilan de fin d’exercice pour connaître la situation de l’entreprise. C’est ce qu’attendent de leurs dirigeants, l’ensemble des Lessinois.

Benoît Lutgen : « Quinze jours pour réussir le défi de la relance »

Lutgen : « Quinze jours pour réussir » le défi de la relance

Antoine Clevers Publié le – Mis à jour le

Politique belge
Le président du CDH réclame des mesures fortes pour l’emploi et la relance.
Le président CDH se veut offensif. C’est maintenant ou jamais. « La Belgique a des indicateurs économiques en progression, nous avons tenu le cap budgétaire et nous pouvons être un leader de la relance en Europe , scande Benoît Lutgen. Je lance un appel à l’ensemble des acteurs (monde de l’entreprise et pouvoirs politiques) : montrons que le fédéralisme de coopération est devenu mature ! »Le défi, c’est la relance. Il cadre : « Nous avons quinze jours pour réussir ! »

Un gouvernement conjoint Wallonie et Fédération Wallonie-Bruxelles aura, en effet, lieu jeudi prochain sur l’emploi et la formation. Avec un accord à la clé sur la formation en alternance. Dans la foulée, le 27 novembre, entités fédérées (Régions et Communauté) et fédéral se réunissent en comité de concertation.

C’est un appel à l’union sacrée ? 

Personne ne peut développer un plan de relance fort, seul dans son coin. Les Belges méritent une union sacrée pour la relance, l’emploi et la compétitivité. Les gouvernements de ce pays doivent travailler main dans la main.
Reprenons. D’abord le gouvernement conjoint de jeudi ? 
Une série de mesures concrètes vont y être adoptées pour que l’école et les entreprises puissent travailler ensemble. Des mesures (voir ci-contre) qui se concentrent sur le capital humain, la compétitivité des entreprises, la recherche, l’innovation et la relance. Il est nécessaire d’avoir des jeunes formés et qualifiés pour répondre au mieux à la réalité des entreprises. La responsabilité est triple.
Triple… ?
Politique : mettre en place des incitants – c’est ce qu’on fait. Economique : les entreprises doivent ouvrir leurs portes. Et sociale : les jeunes et les demandeurs d’emploi doivent faire l’effort de rentrer dans les entreprises et les écoles.
Quid de Bruxelles ?
Le gouvernement emboîtera le pas.
Au niveau national, le comité de concertation de mercredi fut très compliqué… 
C’est vrai. Sur la baisse de la TVA sur l’électricité, sur les zones franches, sur d’autres mesures… Je sais que chacun regarde l’échéance électorale 2014, mais dépassons les clivages politiques.
Quel genre de mesures faut-il ?
Evitons le saupoudrage. Nous devons concentrer les moyens sur des mesures claires, simples et efficaces.
La TVA de 21 à 6 %, par exemple ?
Le CDH défend la mesure. Elle concentre les efforts, crée des emplois, soutient le pouvoir d’achat. Avec un effet immédiat…
On disait que la mesure créerait 10 000 emplois sur cinq ans. Maintenant plus que de 7 000 ou 8 000… 
Créer entre 8 000 et 10 000 emplois, c’est quand même bénéfique pour toute la maison Belgique. C’est un message fort.
La mesure n’est-elle pas une aberration écologique en termes de consommation ? 
Vous auriez raison si ça concernait toutes les énergies. Ici, on ne parle que de l’électricité, dont l’impact des prix est limité. Une famille ne va pas surconsommer parce que ça coûte moins cher…
Vous dites que la proximité des élections parasite le débat. Qui visez-vous ?
Je m’adresse à tout le monde en disant qu’il faut profiter de l’éclaircie actuelle sur le plan économique et budgétaire pour mettre en place une relance forte, dans la longueur.
Sur plusieurs années, donc ?Il faut des mesures fortes, radicales, ayant des effets tout de suite, dès 2014. Mais avec une perspective sur cinq ans.
Outre la TVA, quelles autres mesures défendez-vous ?
La TVA est l’élément phare. Ensuite, poursuivons la réduction des coûts du travail sur les bas salaires. Enfin, allons chercher de nouveaux moyens pour diminuer les charges sur l’emploi.
Où y a-t-il encore des marges ?
Dans les intérêts notionnels.
Il ne reste plus grand-chose… 
Tout de même 1,5 milliard d’euros par an… On pourrait utiliser 1 milliard à la réduction de charges pour les bas et moyens salaires et 500 millions pour des déductibilités possibles sur les grands investissements. Mais je sais qu’il y a encore des blocages idéologiques sur la question.
Source : http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/lutgen-quinze-jours-pour-reussir-le-defi-de-la-relance-527dbd373570aa4f79010fb3#.Un8_E5uOpAU.facebook

Revue de presse: 12 équivalents temps-plein en moins à Lessines

Vidéo du reportage consacré par No Télé ce lundi 4 novembre à la conférence de presse du collège communal :

http://www.notele.be/index.php?option=com_content&task=view&id=27656&Itemid=31

Revue de presse : « Logements sociaux : un vrai plan »

En lien avec cet article du quotidien « Vers l’Avenir », nous vous rappelons l’intervention d’Oger Brassart lors du dernier conseil communal sur le plan du logement 2014-2016 : http://www.oser-cdh.be/programme-communal-de-logement-2014-2016/

Logements sociaux : un vrai plan

262 candidats sont inscrits pour l’obtention d’un logement social à Lessines. Les logements à leur proposer manquent cruellement. La commune n’atteint actuellement même pas les 2 % de logements publics, alors qu’elle devrait tendre vers les 10 %. Chacun a encore en mémoire le plan d’ancrage 2012-2013, pour lequel la commune avait rendu une copie vierge: zéro projets à proposer. Si elle avait poursuivi sur cette lancée pour celui 2014-2016, elle risquait de devoir payer une sanction de 10 000 € par an et par logement manquant. Un incitatif suffisamment fort pour rendre un dossier dûment complété cette fois.

Vingt-neuf logements en projet

Véronique Reignier, nouvelle échevine du logement (PS), met plusieurs fers au feu. «Nous sommes tenus par la Région wallonne de réaliser vingt-neuf logements sociaux, dont dix-neuf subsidiés. Nous avons travaillé avec l’Habitat du Pays Vert pour présenter trois projets. »

Le premier prévoit la réhabilitation d’un chancre proche de la Grand-Place, à l’angle de la rue de Grammont et de la ruelle de la Reinette. Après acquisition et démolition des garages adjacents, trois appartements de deux chambres y seraient construits par la Ville.

À Houraing, au coin de l’avenue Astrid et de la rue Victor Lepot, un immeuble de quatorze logements pourrait être érigé par l’Habitat du Pays Vert. Cette esquisse avait déjà été présentée lors d’un appel à projet exceptionnel en février 2013, mais n’avait pas été retenue par la RW. Elle est cette fois soumise dans le cadre du plan de logement.

Le projet comprend notamment au rez-de-chaussée des logements réservés aux personnes à mobilité réduite, ainsi qu’un espace citoyen/maison de quartier, mieux adapté aux besoins d’«Animados».

Le déménagement de ce service communal pour les jeunes permettrait de libérer le bâtiment qu’il occupe actuellement, sur la place Joseph Wauters.

Celui-ci serait rasé afin de permettre la construction du troisième projet. Douze logements sociaux, dont quatre PMR, y seraient implantés, avec une possibilité d’extension sur le terrain communal à l’arrière de l’école.

«Nous disposons encore d’autres terrains dans ce quartier, qui pourraient être valorisés en jardin collectif, par exemple », note l’échevine.

Par ailleurs, les terrains du «Grand champs», au Chemin d’Ath, propriétés de l’Habitat du Pays Vert, pourront accueillir dix-neuf maisons sociales acquisitives. Ce projet remonte à de nombreuses années mais n’avait pu que partiellement être mis en œuvre à cause de la présence d’une ligne à haute tension. Les habitations seront finalement reculées pour ne pas se trouver sous celle-ci.

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20131031_00383107

Revue de presse : « Seize licenciements non négociables »

Seize licenciements non négociables

LESSINES – La réunion entre le Collège et les syndicats a confirmé la mise en œuvre du plan de restructuration au sein de la Commune de Lessines.

 

«Douze équivalents temps-plein seront licenciés, c’est non négociable. Cela représente seize travailleurs, huit CDI et huit CDD.» Tel est le couperet annoncé hier vers 16h par les délégués permanents de la CGSP et de la CSC, Pascal Douliez et Claire Delobel, à leurs affiliés de la commune de Lessines. Eux-mêmes tenaient cette information du Collège communal – présidé par l’échevine Véronique Reignier en l’absence du bourgmestre actuellement en vacances -, avec lesquels ils venaient d’avoir une réunion. Ils y ont appris que des suppressions pures et simples de certains services (peinture et signalisation au service travaux, par exemple) étaient programmées. D’autres devront fonctionner avec moins d’effectifs.

Les économies à réaliser sont de l’ordre de 800 000€. 300 000€ ont pu être «trouvés» par l’augmentation des taxes. La dotation communale au CPAS sera diminuée.

Aménagement du temps de travail pour les plus de 55 ans

«Évidemment, des licenciements, c’est toujours un échec et des drames personnels, poursuivent-ils. Mais, même si c’est toujours douloureux, nous avons le sentiment qu’ici, les choses se passent d’une manière plus humaine que dans d’autres communes, et que le Collège entend des propositions. Par exemple, il nous était revenu que des travailleurs de plus de 55 ans souhaitent un aménagement de leur temps de travail, mais ne se le sont pas vu proposé. Il a été convenu que cela serait possible, sur base volontaire. Si cette possibilité est mise en œuvre, cela permettra de sauver des emplois. C’est donc le moment ou jamais pour les personnes intéressées de se manifester.»

Quelques autres garanties ont pu être obtenues: aucun licenciement supplémentaire en 2014 (normalement), mais rien de définitif pour 2015. En cas de recrutement à l’avenir, le personnel licencié sera prioritaire. La prime de fin d’année du personnel n’est pas remise en cause.

Un comité d’accompagnement, composé notamment d’un psychologue et de professionnels du Forem, sera mis en place. Les personnes en CDD pourront en bénéficier comme celles en CDI. Actuellement, seules celles en CDI ont été avisées de leur rupture probable de contrat (lire ci-contre). «Nous avons demandé que les personnes en CDD le soient aussi le plus rapidement possible, pour ne pas laisser planer une incertitude inutile et pour leur permettre de se mettre en recherche d’emploi.» La date de début de préavis des CDI n’a pas encore été communiquée aux délégués syndicaux. Les personnes convoquées craignent qu’il commence à courir au 1er novembre.

Pour conclure, les délégués syndicaux n’ont pas appelé à la grève, car «il est déjà trop tard pour espérer changer quelque chose ». À part quelques interjections de mécontentement et d’impuissance, le personnel est sorti dépité de la réunion.

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20131030_00382581