Home » 2012 » mai

Revue de presse : échos du conseil communal du jeudi 23 mai 2012

Trop peu de terrains sportifs externes ?

<P>La politique sportive de Lessines semble plus que jamais en chantier. L’opposition en veut « une vraie ».</P>

La politique sportive de Lessines semble plus que jamais en chantier. L’opposition en veut « une vraie ».

LESSINES – Le conseil communal a buté sur le dossier de la coupole sportive. L’opposition déplore la mauvaise gestion de l’ASBL par le collège.

Après qu’un vent d’unanimité ait soufflé sur la majorité des points – « secondaires » – à l’ordre du jour, les conseillers de l’opposition Cécile Verheugen (Écolo) et André Masure (Libre) ont fait part de leur inquiétude au sujet du holding communal, précisé comme simple « communication » à l’ordre du jour.

Le point a été abordé à la demande d’André Masure : « La liquidation du holding communal peut, sans réaction de la Ville, entraîner pour nos concitoyens une perte, assurée, de près de 1,4millions d’euros ». L’assemblée générale du holding communal est prévue ce 30 mai. Selon Écolo, la décharge des administrateurs n’est pas inscrite à l’ordre du jour. Ce qui suscite son indignation.

« Reporter le vote vous permet de ne pas vous mettre les électeurs à dos. Accorder la décharge aux administrateurs serait une décision que la population n’avalerait pas » lance Cécile Verheugen, qui plaide pour voter contre le report de ce point lors de la réunion de l’assemblée générale du holding communal ce 30 mai, et d’ensuite refuser la décharge aux administrateurs.

Cependant, le vote débouche sur une autre position malgré quelques nuances au sein de la majorité (comme M. Mollet) : le conseil attribue comme mandat à Line De Mecheleer (MR/Ensemble), représentant la Ville, de s’exprimer en faveur du report du vote de la décharge et pour l’approbation des comptes 2011.

Coupole sportive

Autre point à l’ordre du jour : l’octroi de subsides à certaines associations. C’est l’ASBL de la « Coupole Sportive Lessines-Ellezelles-Flobecq » qui pose problème pour l’opposition. Selon Écolo, la majorité continue de « gaspiller l’argent des Lessinois » en donnant 20 000€ à une ASBL qui, de fait, n’existe plus actuellement. « C’est anormal que Lessines paye tout ».

« Cette somme sert à rémunérer le coordinateur s’occupant des infrastructures existantes, fonction créée par la coupole et subsidiée à 60 % ; s’il n’y avait pas ça, personne ne s’occuperait du sport à Lessines car il n’y avait pas d’agent du sport » explique le bourgmestre Jean-Marie Degauque (PS).

« Aujourd’hui, on fait référence à une convention obsolète » lance André Masure.

Philippe Moons (Oser/cdH) embraye, lui, sur un autre souci. « Apparemment, nous avons un problème au niveau des surfaces de sport extérieures. Vous confirmez qu’il y a un problème ? Le cabinet demande le titre de propriété et une autonomie de gestion » lance Philippe Moons.

« Vous parlez du dossier que nous sommes en train de compléter pour les subsides 2012 » indique le bourgmestre. « En 2011, ça ne se présentait pas car nous avions encore les communes d’Ellezelles et Flobecq (en 2010). On doit désormais compenser le fait que Flobecq avait un terrain de football afin de retrouver des surfaces de sport extérieures pour avoir l’autonomie de cette gestion. Des tractations avec la balle pelote se font pour que nous ayons propriété sur certaines infrastructures externes pour pouvoir compléter ce dossier 2012. »

« Et concernant la convention, vous avez voulu faire passer ce projet de convention manu militari » reproche Philippe Moons.

« Non, on y travaille pour pouvoir le présenter dans un climat d’apaisement »rétorque Jean-Marie Degauque.

C.D.

Source : http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20120526_00163603

« La zone de police n’ira pas chez Portal »

La zone de police n’ira pas chez Portal

<P>Si la zone de police perd les anciennes gendarmeries, comme celle de Frasnes, où iront les services d’intervention ? Et le procès perdu aurait de graves conséquences pour les finances de certaines Communes.</P>

Si la zone de police perd les anciennes gendarmeries, comme celle de Frasnes, où iront les services d’intervention ? Et le procès perdu aurait de graves conséquences pour les finances de certaines Communes.

 

ÉdA – 201020761625

FRASNES-LEZ-BUISSENAL – Dans le budget 2012 voté récemment, la dotation « frasnoise » à la zone de police des Collines passe des 611 000 € initialement prévus à 653 537 €. Dany Duret (PS) explique qu’il a fallu compenser plusieurs grosses dépenses : ainsi, les 38 500 € destinés à la formation des agents amenés à travailler avec le futur radar fixe de Dergneau disparaissent. «Enfin, souligne le conseiller anvinois,  quid de la suite qui sera donnée à la procédure judiciaire en cours concernant le rachat et les loyers impayés des trois anciennes gendarmeries ? Si la zone perd ce procès, il en coûtera très cher (NDLR : 20 000 € par mois depuis février 2004, plus les intérêts de retard !). De plus, l’achat du site de la firme Portal à Lessines a été abandonné. Donc, en cas de pertes des bâtiments actuels, il n’y aura plus de plan de secours pour loger nos policiers… »

La décision de la Cour d’appel devrait, dit-on, tomber prochainement. « Toutes les communes de la zone en subiront les conséquences, réagit le bourgmestre Jean-Luc Crucke : je suis prêt à parier que ce procès, nous ne le gagnerons pas. Dès le début, j’étais favorable à une négociation avec le Fonds des bâtiments pour le rachat. On aurait pu en outre bénéficier de 50 % de subsides de la Région wallonne. D’autres ont voulu aller au bout de la procédure…»

La commune de Frasnes-lez-Anvaing aurait en tout cas été visionnaire en achetant, il y a quelques années, dans le nouvel immeuble situé à l’arrière de l’hôtel de ville, rue de la Fauvette, un local afin d’abriter son service « proximité » (qui accueillera bientôt une unité en plus) : « On avait vu clair ! »

Pour le radar « de notre côté, on aura tout fait, mais peut-être que d’autres zones de police pourront se charger de l’analyse et donner suite ainsi aux infractions.»

L’échevin Pierre Vèche regrette que la zone de police n’ait pas acheté le site Portal («un bel outil pour le personnel et le matériel, avec ses magnifiques et vastes hangars, des ponts roulants… »), qui aurait pu aussi héberger les pompiers lessinois ou même, mis au service de particuliers, rapporter de l’argent : « Et pour un million d’euros, il est vraiment dommage d’avoir laissé tomber l’affaire. »

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20120523_00162129

A quand la fin des travaux à la rue Eugène Dupont?

Depuis plusieurs mois, des travaux sont en cours à la rue Oscar Paquay et à la rue Eugène Dupont.

Depuis plus d’un mois et demi, les travaux de la rue Eugène Dupont sont à l’arrêt. La rue est dans un état déplorable et se révèle même dangereuse…

Des négociations avec la SWDE et la SAT sont en cours afin de remettre la rue dans un état convenable.

No Télé y a consacré un reportage ce mardi 15 mai :

http://www.notele.be/index.php?option=com_content&task=view&id=19054&Itemid=31

Les jobs étudiants : du nouveau!

Mercredi 2 mai, des Jeunes cdH et des membres du groupe OSER cdH ont distribué devant la gare de Lessines des flyers avec la nouvelle règlementation sur les jobs étudiants :

 

Fermeture du site Flynt

Communiqué de presse

Le groupe « Oser-cdH » de Lessines vient d’apprendre la fermeture du site Flynt (anciennement TRENAL), une fermeture aussi inattendue que rapide. Dès l’annonce, les conseillers du groupe, MM. Philippe Moons et Oger Brassart, se sont rendus auprès de l’entreprise. Ils ont pu rencontrer un représentant syndical (FGTB), leur précisant que la seule issue reste bien la procédure « Renault ». Dès ce vendredi, les deux conseillers devraient rencontrer la direction de l’entreprise.

Le groupe « Oser » tient à marquer sa plus profonde solidarité avec les 69 personnes (dont bon nombre de Lessinois) confrontées à ce drame. Après la fermeture du site de distribution de Devresse à Ollignies, celui de Portal à Lessines, c’est à coup sûr un nouveau coup dur pour l’emploi à Lessines

69 emplois perdus…

L’entreprise Flint à Lessines fermera ses portes prochainement, provoquant 69 pertes d’emploi.

Notre groupe est bien évidemment solidaire de tous les travailleurs.

Voici l’article paru sur http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20120503_007&_section=61629726&utm_source=lavenir&utm_medium=newsletter&utm_campaign=regio

 

LESSINES – La direction de Flint Group Belgium a informé aujourd’hui les représentants syndicaux de son intention de fermer l’usine de production à Lessines. Ceci pourrait entraîner la perte de 69 emplois.

L’usine de Lessines fait partie du groupe Flint et produit de l’encre pour la presse écrite à l’intention du secteur des journaux. L’arrivée des médias numériques a gravement affecté les médias imprimés traditionnels, ce qui a eu un impact négatif sur le secteur mondial de la presse écrite, peut-on lire dans un communiqué.

Les répercussions du passage des médias imprimés traditionnels aux médias numériques sont mondiales et entraînent un déclin structurel qui continue de s’accélérer sur le marché des encres pour la presse écrite depuis 2007.

L’usine de Lessines fabrique des produits de base pour un marché en déclin. L’usine est confrontée à une énorme sous-exploitation de sa capacité, car le marché des encres pour la presse écrite connaît un déclin irréversible et accéléré.

« L’usine de Lessines subit l’impact de la convergence du déclin de la demande et de l’augmentation des coûts, ce qui a créé une situation intenable pour l’usine sur le marché européen des encres », déclare Guido Vuotto, directeur général de Flint Group Belgium dans le communiqué.

« Nous ne voyons pas comment nous pourrions corriger cette situation par le biais d’investissements d’infrastructure puisque le marché des encres pour la presse écrite est en état de déclin irréversible et accéléré ».

La direction a entamé la procédure d’information et de consultation avec les représentants syndicaux concernant son intention d’interrompre les activités de production à Lessines. Guido Vuotto : »Si cette intention se confirme, nous essaierons de trouver des solutions appropriées pour tous les collaborateurs qui pourraient être affectés ».

Les permanents de la centrale générale de la FGTB, pour les ouvriers, et du SETCa, pour les employés, rencontreront le 7 mai prochain à 10 h les membres de la direction du groupe « Flint Group Belgium » dans le cadre de la procédure Renault. La direction de FGB a informé jeudi matin les syndicats de son intention de fermer son usine de production à Lessines.

« Il y a eu des hauts et des bas dans cette entreprise mais nous n’avons jamais été informés d’une intention de fermer le site de Lessines », explique Natalino Zidda, secrétaire permanent du SETCa dans le secteur chimie. La fermeture concerne actuellement les 42 ouvriers et 27 des 35 employés. Si la conjoncture n’est pas bonne pour cette entreprise spécialisée dans la production d’encre pour la presse écrite, les syndicats s’étonnent toutefois que le choix de fermeture se soit porté sur Lessines.

« Le groupe possède deux autres sociétés, l’une à Cologne en Allemagne, l’autre en Angleterre. Dès lors, pourquoi Lessines? D’une part, les autres usines pourraient faire un effort, d’autre part il serait possible de répartir les licenciements », poursuit le permanent.

Le 7 mai débutera la phase d’information de la procédure Renault. « D’ici là, l’entreprise poursuivra ses activités. Réuni ce jeudi matin lors d’une assemblée générale, le personnel a décidé de continuer le travail. Les employés et les ouvriers veulent que l’on trouve des solutions alternatives », précise encore M. Zidda.